Juil
26
2013

Les bars gays et la vodka en première ligne contre la loi anti-gay en Russie
26 Juil 2013
par Marc Dedonder

Les bars gays et la vodka en première ligne contre la loi anti-gay en Russie

Et si boycotter les vodkas russes dans tous les bars gays du monde permettait de faire reculer le président Vladimir Poutine, qui vient de promulguer la loi russe interdisant la « promotion » de l’homosexualité auprès des mineurs ? Devant la mollesse des réactions officielles face à ces lois anti-gays, un mouvement de boycott de la vodka russe semble aujourd’hui se dessiner dans la communauté gay.

Tout a commencé jeudi à Seattle par un article de l’activiste américain Dan Savage (à l’origine du mouvement It Gets Better), qui appelle sur son blog à boycotter toutes les vodkas russes ("Dump Russian Vodka", voir le logo ci-dessus) distribuées aux Etats Unis, en citant les noms des marques qu’il visait.

Dès hier, des bars gays de Chicago, le Sidetrack et The Call, annonçaient qu’ils ne serviraient désormais plus de vodka d’origine russe. En Grande-Bretagne, le groupe G-A-Y, qui possède des bars et clubs à Londres et Manchester, annonce qu’il rejoint le mouvement, suivi ce vendredi après-midi par le Ku Bar, un des grands bars gays de Londres qui publie une affiche explicite appelant au boycott (voir ci-dessous).

Ce vendredi soir, ce sont trois grands établissements gays de New York qui s’ajoutent à cette liste : les bars Industry et Barracuda et le restaurant Elmo ne serviront plus de vodka russe dès ce soir. "Cette action est-elle plus symbolique qu’autre chose ?" s’interroge le propriétaire de ces établissements new-yorkais sur facebook. "Bien sûr. Mais il me paraît très important de faire savoir à la communauté gay en Russie que nous ne les abandonnons pas".

La liste des établissements participant s’allonge : le  Fountainhead Pub et le Celebrities à Vancouver, le Moby Dick Bar et le Hi Tops de San Francisco, le Diesel Bar de Seattle, l’Elixir lounge, le Halsted’s Bar and Grill, le Hydrate de Chicago, le Pecs de San Diego, l’Union Cafe et l’Axis de Columbus, le Wayla Bar à Toronto… Une page facebook Say NO to Russian Vodka commence à répertorier toutes ces initiatives. Le hashtag #DumpRussianVodka circule sur twitter.

Particulièrement visée, une des vodkas les plus vendues aux Etats Unis, la vodka Stolinyacha (distribuée en France par Baron Philippe de Rothschild France Distribution depuis le 1er juillet), plus connue sous le nom Stoli. Montrée du doigt, elle a aussitôt réagi. Alors qu’elle mène actuellement des opérations de promotion sur le marché gay américain, elle a publié un message sur sa page facebook et une lettre ouverte à la communauté LGBT: elle se dit « préoccupée et en colère » après la promulgation de cette loi en Russie et assure qu’elle a toujours été et continuera à être un soutien et une amie de la communauté LGBT ».

Des bars gays suivront-ils le mouvement en France ? Et vous, suivrez-vous le mouvement ? Après tout, si vous croyez à la force de ce boycott, même symbolique, il vous suffit d’exiger une vodka française, suédoise ou britannique quand vous passerez votre prochaine commande dans votre bar gay favori !

Gardons le contact

Instagram Facebook Twitter

Où que vous alliez, n'oubliez pas de nous retrouver sur Instagram, Facebook and Twitter et partagez vos photos de voyage en utilisant le hashtag #ExperienceYourPride. Nous partagerons les meilleures photos avec notre communauté mondiale de voyageurs LGBT! Partagez votre expérience d’hôte ou vos bons plans à propos de votre ville, et tournez une vidéo pour mettre en avant votre logement. Intéressé ? Envoyez nous un email à stories@misterbandb.com et nous vous recontacterons.

Publicité
Publicité