Mars
23
2014

Nicole Scherzinger : "J'adore le Sud de la France !"
23 Mars 2014
par Jordan Grevet

Nicole Scherzinger : "J'adore le Sud de la France !"

Maintes fois reporté, l'opus a finalement vu le jour et il semble que l'attente ait été bénéfique pour l'ancienne leader des Pussycat Dolls : son deuxième single, "Don't Hold Your Breath", fait un carton outre-Manche et vient de mettre fin au règne d'Adele dans les charts britanniques. En France, "Killer Love" est disponible depuis lundi en digital et sortira dans les bacs le 25 avril prochain.


De passage à Paris pour promouvoir ce très attendu "Killer Love", Nicole Scherzinger nous a accordé une interview. La chanteuse revient notamment sur le style musical de son album, sa collaboration avec le producteur RedOne et son futur avec les Pussycat Dolls. Spécialement pour nos lecteurs, Nicole Scherzinger parle également de ses habitudes de voyage et de ses destinations favorites. Et qui l'eût cru : elle est fan du Sud de la France !

"Les fans des Pussycat Dolls vont adorer cet album"

Jordan Grevet : Vous travaillez sur ce premier album solo depuis 2006. Pourquoi avoir attendu si longtemps avant de le sortir ?
Nicole Scherzinger : La raison pour laquelle je n'ai pas sorti l'album à l'époque est non seulement parce que je suis perfectionniste et je voulais que l'album me corresponde, mais aussi parce que j'avais le sentiment que les fans voulaient vraiment un autre album des Pussycat Dolls. J'ai donc mis beaucoup de mes titres solo sur "Doll Domination" (le deuxième et dernier album des Pussycat Dolls, ndlr). Ensuite, plusieurs filles ont quitté le groupe alors je me suis dit que c'était le bon moment pour me consacrer à ma propre musique.

JG : Les chansons présentes sur "Killer Love" sont-elles nouvelles ou avez-vous réutilisé des titres que vous aviez déjà écrits et qui ne sont jamais sortis ?
NS : La seul titre que j'ai repris de l'album précédent est "Power's Out". C'est une chanson produite par The-Dream et Tricky Stewart et dans laquelle je chante en duo avec Sting.

JG : En quoi "Killer Love" vous ressemble en tant qu'artiste solo ?
NS : "Killer Love" est un album avec des chansons que j'ai choisies et que j'ai écrites, des chansons qui reflètent ma vie, mes expériences, ce que j'ai vécu. Je crois que de nombreuses personnes peuvent s'identifier à cela. Les fans des Pussycat Dolls vont adorer cet album car il est très éclectique : il contient aussi bien des titres puissants et très dance que des chansons acoustiques qui mettent de bonne humeur et des ballades dans lesquelles je pleure toutes les larmes de mon corps !

Nicole Scherzinger myGayTrip.com

"C'est de la musique avec des dents !"


JG : En quoi l'album est-il différent de ce que vous faisiez avec les Pussycat Dolls et en quoi est-il semblable ?
NS : Il est différent déjà parce qu'il est personnel et ne se rattache pas à un groupe. Il y a beaucoup de chansons plus agressives, plus dance et pas seulement pop. J'appelle ça de la musique avec des dents ! D'autres titres parlent de mon passé, de mes relations amoureuses, d'une période où je me suis perdue et comment j'ai réussi à remonter la pente. Mais il y a aussi des chansons qui donnent du pouvoir et peuvent aider les gens à s'assumer. C'est en cela que "Killer Love" est similaire aux Pussycat Dolls.

JG : Les rythmes électro pop sont partout en ce moment. Avez-vous été tenté par ce style musical dans "Killer Love" et est-ce la raison pour laquelle vous avez demandé à RedOne (le célèbre producteur de Lady Gaga, ndlr) de collaborer à cet album ?
NS : J'ai rencontré RedOne par hasard en chantant "We Are the World" au profit d'Haïti. J'aimais beaucoup son travail. On a discuté et on s'est dit qu'il fallait qu'on travaille ensemble. Je lui ai exposé mes idées. Je lui ai dit que j'avais cette musique que je voulais rendre explosive, dynamique et pleine d'énergie. Il m'a répondu qu'il avait déjà réfléchi à de la musique spécialement pour moi depuis longtemps. En combinant nos idées, on est arrivé à des chansons comme "Poison", "Killer Love", "Club Banger Nation", pour lesquelles on s'est notamment inspiré de Michael Jackson, Janet Jackson, Tina Turner… Ca a commencé comme ça. Pour ce qui est de l'aspect dance, vous savez, la musique évolue avec le temps et j'adore la dance, ça me donne envie de danser. C'est pour ça que j'ai fait ces chansons.

JG : Les Français vous connaissent bien sûr pour les Pussycat Dolls mais aussi pour votre duo avec Enrique Iglesias, "Heartbeat", qui a très bien marché dans l'Hexagone. Vous prévoyez de collaborer avec d'autres artistes ? Y en a-t-il certains avec lesquels vous aimeriez travailler ?
NS : Sur l'album, je chante un duo avec Sting, ce qui est un honneur pour moi. Et il y a beaucoup d'autres artistes avec qui j'aimerais travailler : Eminem, Bruno Mars, Adele, Jessie J… Même si on est tous très occupés, on peut toujours trouver un moyen !

"Un retour des Pussycat Dolls ? Il ne faut jamais dire jamais !"

JG : Y a-t-il des chances que vous vous remettiez un jour avec les Pussycat Dolls ou êtes vous définitivement une artiste solo ?
NS : Les filles ont quitté le groupe alors il n'existe plus. Je ne sais pas ce que réserve l'avenir mais pour l'instant, je préfère me concentrer sur mon album et toutes les bonnes choses qui vont en découler. Mais il ne faut jamais dire jamais.

JG : Vous travaillez déjà sur un deuxième album ?
NS : Oui. Je travaille continuellement sur ma musique, je n'arrête jamais.

JG : Vous avez remporté la dixième édition de Danse avec les stars aux Etats-Unis l'année dernière. Pourquoi avoir décidé de participer à l'émission ?
NS : J'ai participé à Danse avec les stars pour plusieurs raisons. Déjà, j'ai vu l'émission comme un défi. Une fois dans le jeu, je ne pouvais plus faire marche arrière même si je n'en avais plus envie. J'adore relever les défis. Je n'avais jamais pratiqué la danse de salon avant l'émission. L'autre raison est que cela m'a permis de montrer au public une autre facette de moi-même, une facette méconnue. Jusqu'ici, le public ne m'assimilait qu'aux Pussycat Dolls et grâce à l'émission, il a pu apprendre à me connaître moi, Nicole.

JG : Vous avez aimé le faire ?
NS : Oui, même si c'était dur et que je n'ai pas arrêté pendant trois mois. Quand je m'implique dans quelque chose, je le fais à fond
!

Nicole Scherzinger myGayTrip.com
Nicole Scherzinger à l'hôtel de Sers © Jordan Grevet

"On ne m'a pas demandé d'être jurée dans The X Factor"


JG : Certaines rumeurs vont annoncent comme remplaçante de Cheryl Cole dans le jury de The X Factor au Royaume-Uni et d'autres disent que vous allez être jurée de la version américaine de l'émission. Alors, quelle rumeur dit vrai ?
NS : (Rires). Je n'ai aucune idée de ce qui est vrai ! Tout n'est que pure spéculation à ce stade, je ne sais absolument pas ce qu'il se passe. Ce serait cependant un honneur pour moi si on me demandait de faire partie du jury.

JG : Les producteurs ne vous l'ont pas demandé ?
NS : Non ! Evidemment, j'ai parlé à Simon Cowell (le producteur de "The X Factor", ndlr) lorsque j'ai brièvement fait partie du jury l'année dernière (elle avait remplacé Dannii Minogue, partie en congé maternité, ndlr) mais je pense qu'il est très occupé avec toutes ses émissions et il ne m'a pas fait de proposition définitive. Je n'en sais pas plus que vous !

"J'adore le Sud de la France"

JG : Passons maintenant à notre questionnaire sur vos habitudes de voyage et vos destinations favorites... Première question : quelle est la région du monde que vous préférez ?
NS : Mise à part Hawaï, où je suis née, j'aime beaucoup le Sud de la France. J'ai d'ailleurs enregistré la plupart de mon album là-bas. J'y suis allé plein de fois, j'adore cette région.

JG : Quelle est, selon vous, la meilleure ville pour faire la fête et pourquoi ?
NS : Vous savez quoi ? Quand j'étais au Liban, à Beyrouth, j'ai trouvé que les gens faisaient énormément la fête – et de grosses fêtes ! A Paris et dans le sud de la France, ils savent aussi comment s'amuser !

JG : Dans quelle ville trouvez-vous qu'il y a le plus de mecs mignons ?
NS : Je n'en sais rien, je ne regarde pas les garçons car mon petit ami (le pilote automobile Lewis Hamilton, ndlr) est le plus mignon ! Mais à Paris, je trouve que tout le monde a l'air d'avoir fait la couverture d'un magazine. Les gens sont tellement chics et élégants. Où que vous soyez, que ce soit dans la rue ou dans le métro, les Parisiens ressemblent à des mannequins ! Mais dans toutes les villes dans lesquelles je voyage, je croise des personnes magnifiques, quelles que soient les races et les nationalités.

JG : Quelle est la ville idéale pour tomber amoureux ?
NS : Paris, quelle question ! Paris est une ville tellement romantique. C'est comme ça depuis la nuit des temps.

"Mon conseil de voyage : toujours emmener un oreiller !"

JG : Quel objet emmenez-vous toujours avec vous lorsque vous voyagez ?
NS : Mon iPod avec toute ma musique, mon BlackBerry et le bracelet que m'ont offert mes parents.

JG : En avion, vous êtes plutôt couloir ou plutôt hublot ?
NS : Hublot, toujours. Je hais les couloirs !

JG : Votre conseil de voyage numéro un ?
NS : Toujours emmener un oreiller de voyage. C'est important de pouvoir se reposer dès qu'on peut et avec un oreiller, c'est plus confortable ! Sinon, il faut aussi boire beaucoup d'eau.

JG : Quand est votre prochain voyage et où ?
NS : Je m'envole demain pour l'autre bout du monde, en Australie. Je vais soutenir mon petit ami pour sa première course de l'année.

JG : Enfin, quelle est votre destination de rêve ?
NS : Un endroit où je ne suis jamais allée et que j'adorerais visiter, c'est Tahiti, notamment Bora-Bora. J'aimerais beaucoup aller là-bas.

Killer Love, de Nicole Scherzinger, en téléchargement depuis le 21 mars, sortie dans les bacs le 25 avril

Le clip "Don't Hold Your Breath" :

Le clip du duo avec Enrique Iglesias "Heartbeat" :

Le clip de "Poison" :

Gardons le contact

Instagram Facebook Twitter

O√Ļ que vous alliez, n'oubliez pas de nous retrouver sur Instagram, Facebook and Twitter et partagez vos photos de voyage en utilisant le hashtag #ExperienceYourPride. Nous partagerons les meilleures photos avec notre communaut√© mondiale de voyageurs LGBT! Partagez votre exp√©rience d‚Äôh√īte ou vos bons plans √† propos de votre ville, et tournez une vid√©o pour mettre en avant votre logement. Int√©ress√© ? Envoyez nous un email √† stories@misterbandb.com et nous vous recontacterons.

Publicité
Publicité