Juin
02
2010

Un Festival Porn bientôt sur Paris
02 Juin 2010
par Rédaction

Un Festival Porn bientôt sur Paris

La deuxième édition du PARIS PORN FILM FEST aura lieu du 17 au 20 juin 2010 au cinéma LE BRADY – L’ALBRATROS au 39, boulevard de Strasbourg à Paris dans le 10ème arrondissement.

Le Paris Porn Film Fest fait partie du réseau européen des festivals de films porno fondé le 28 octobre 2007 lors de la soirée de clôture du Berlin Porn Film Festival, qui a également permis la création des festivals de Madrid et d’Athènes.

Le Paris Porn Film Fest a sélectionné le meilleur de l’actualité, avec des réalisateurs et des réalisatrices confirmés de la nouvelle pornographie : Todd Verow (USA), Charles Lum (USA), Buck Angel (USA), Petra Joy (UK), Caroline Loeb (France), Erika Lust (Espagne), Madison Bound (USA), Eon Mc Kai (USA), Shine Louise Houston (USA) et Courtney Trouble (USA).

Grandes tendances et moments forts de l’édition 2010 :

Porn Express : focus sur les pornos courts européens réalisés par des femmes avec Dirty Diaries de Mia Engberg et X-Femmes de So-Filles Productions pour Canal+

Master Classes avec Ludovic Canot et Mathieu Paris qui proposeront des clips show suivis de discussion avec la salle.

Safe Sex is Hot Sex : une séance historique (avec archives à l’appui) pour retracer la production activiste gay qui a utilisé le porno pour véhiculer la culture du safer sex. L’occasion de voir ou revoir des grands classiques et des courts de la fin des années 80, issus aussi bien du gay porn (Al Parker, Justin Cade) que de l’activisme sida (Gregg Bordowitz, Jean Carlomusto, Wieland Speck).

Behind the Queer Door : Madison Young, a new porn star is born  + hommage à la reine du Queer Porn : Courtney Trouble.

Gay New York actu : Todd Verow, infatigable icône du cinéma underground gay new yorkais, viendra présenter ses trois derniers films inédits en France. Charles Lum sera également présent au festival avec son dernier porno anti-capitaliste très controversé. Vintage : clin d’oeil au retour du porno en salles avec A Night At The Adonis, de Jack Deveau, qui retrace la vie quotidienne d’un ciné porno de Times Square dans les années 70.

Handi Porn & T Porn : longtemps « sexploités », oubliés ou filmés comme des monstres dans le porno traditionnel, Devotee de Rémi Lange et Want de la canadienne Loree Erickson, s’interrogent sur la sexualiré et la pornographie handi. Rendez-vous est également pris, comme chaque année, avec Buck Angel, la star FTM du porno avec Ultimate Fucking Club. Enfin, compte-rendu de la rareté du porno MTF, le PPFF est particulièrement fier d’accueillir cette année le film de Tobi Hill-Meyer, Doing It Ourselves : the trans women porn, qui vient d’être récompensé aux Feminist Porn Awards de Toronto.

Internet en salles ? Nous avons demandé à deux internautes fervents de X-Tube et du cyberporn de composer une playlist afin de projeter en salle le meilleur de leurs découvertes en ligne.

Rétrospective : hommage à la première dame de la sexploitation : sous différents pseudonymes masculins, Doris Wishman a écrit, monté, réalisé et produit en toute indépendance plus de 25 films de sexploitation des années 60 jusqu’à sa mort en 1998. De Double Agent 73 à Satan Was a Lady avec Annie Sprinkle, elle s’est tout autorisé (films de genres à la James Bond ou films d’horreur) tout en cultivant un style qui n’échappera pas à un certain John Waters…

Je suis féministe et j’aime le porno, pourquoi pas vous ? Le PPFF fêtera les 40 ans de féminismes avec la projection exceptionnelle de Not A Love Story, un film de la canadienne Bonnie Sherr Klein. Une occasion de revenir sur le débat historique qui opposa féministes anti- et pro-porno dans les années 80 et qui reste toujours d’actualité…

Paris Porn

Voyager gay à...
veuillez choisir un lieu
Publicité
Publicité