Mars
10
2013

Tahiti, voyage d’une vie
10 Mars 2013
par misterb&b

Tahiti, voyage d’une vie
Piroguiers © Raymond Sahuquet

Là-bas, à l’autre bout de la terre, en plein cœur du Pacifique sud, se love une terre mythique. Tahiti… L’île du bout du monde par excellence, le rêve d’une vie, le symbole absolu et éternel du paradis sur terre, le parfait écrin de vos plus tendres vacances à deux. Dès votre arrivée, préparez vous à un bouleversement des sens.

D’abord les couleurs : les bleus des lagons, les variations du corail, le blanc des sables, le vert de la jungle luxuriante des montagnes. Et les perles noires.

Ensuite les odeurs. Enivrez-vous de vanille, noyez-vous dans les effluves de la fleur de tiaré, succombez aux senteurs du monoï. Respirez.

Sentez aussi comme le sable rose file entre vos doigts. Touchez ces peaux satinées, alourdies de monoï, ornées des mystérieux motifs des tatouages maohis que les dieux apprirent aux hommes, jaloux de tant de beauté.

Goûtez aux fruits tropicaux, à la coco, aux sauces vanille qui accompagneront vos poissons. Osez de nouvelles saveurs.

Tahiti gay mygaytrip
Bora Bora © T. McKenna

Nature, culture, romance
Laissez vous enfin aller aux sons de la Polynésie. D’abord cette langue qui roule. Et puis les chants, le son du ukulélé, les rythmes des percussions qui accompagnent les danseurs et danseuses traditionnels, si sensuels.

Voilà, en quelques images, la magie dans laquelle vous allez plonger. Entre lagons et pilotis, la réalité de cette terre est à la hauteur du mythe : des paysages de cartes postales, des habitants chaleureux et souriants, pour un voyage exclusif et authentique qui allie nature, culture et romance.

Voilà donc 5 archipels, posés sur une surface grande comme l’Europe et si distincts les uns des autres : les îles de la Société, d’abord, îles hautes, avec leurs montagnes (jusqu’à 2000 m), leurs lagons et leurs barrières de corail. Vous atterrirez à Papeete, la capitale administrative de Tahiti, qui concentre les deux tiers de la population.
Si vous avez un peu de temps devant vous, ne fuyez pas la ville, elle mérite qu’on s’y arrête.
A un saut de puce, Moorea, et ses pics volcaniques.
Un peu plus loin, un nom tout droit venu du paradis : Bora Bora, la perle du Pacifique, posée au cœur de son lagon…

tahiti gay mygaytrip
Polynésiens tatoués © F. Charreard - Danseur du groupe "O Tahiti E" © L. Pesquié - Polynésien © tim-mckenna.com

Les Tuamotu, ensuite, îles basses, entre ciel et mer, la carte postale polynésienne par excellence : des atolls, du sable rose, des lagons à l’intérieur même des motu (îlots). C’est le paradis des plongeurs, avec les plus belles réserves aquatiques du monde, comme dans le lagon bleu de Rangiroa. Avec ou sans bouteilles, vous partagerez quelques instants magiques avec des raies mantas, des requins de récif, des tortues ou des barracudas.

Plus loin, les Marquises, îles hautes, sauvages, puissantes. Ici pas de lagons, mais la culture polynésienne originelle, celle qui avait tant séduit Gauguin ou Brel.

Plus au sud les Australes, aux falaises abruptes, où vous pourrez observer les baleines de juillet à octobre.

Enfin les Gambiers, totalement méconnues des touristes.

Une escale à Los Angeles
Alors comment se décider ? La durée idéale recommandée pour un si lointain voyage est de 12 à 20 nuits dans au moins 2 archipels, avec 3 îles et un atoll au minimum, pour découvrir le plus de paysages possibles. A vous de choisir ceux qui s’accorderont le mieux à vos envies : farniente, sports nautiques, plongée, randonnées, parasailing, pêche, etc.

Comptez aussi le voyage, 22 heures de vol depuis Paris, à bord d'Air Tahiti Nui, avec un stop à Los Angeles, où on vous conseille de faire escales quelques heures voire quelques jours à votre retour, pour amortir la descente du paradis…

tahiti gay mygaytrip
Rangiroa © Philippe Bacchet

Alors la Polynésie, destination gay ?
Résolument gay-friendly, oui ! Les grands explorateurs du 18ème siècle s’étaient déjà étonnés de la présence des mahu, ces hommes/femmes, si particuliers à la culture polynésienne, bien difficiles à traduire dans nos concepts occidentaux, et dont la présence entretient depuis des siècles le fantasme de la multisexualité polynésienne : les mahu, garçons élevés comme des filles, très efféminés, oscillent entre gays, travestis ou transsexuels pour certains. Vous les rencontrerez souvent dans les métiers de l’hôtellerie ou de la restauration.
S’ils bénéficient d’une vraie place dans la société polynésienne, vous entendrez aussi le terme rae rae (dire « ré-ré »), à la connotation beaucoup plus sexuelle et plus péjorative.

En Polynésie, territoire français, le Pacs ne peut toujours pas être enregistré, même s’il y est bien reconnu et s’il s’y applique.
Et si L’Eglise sait faire entendre ses positions tranchées sur l’homosexualité, la plupart des grands hôtels et resorts de luxe vous proposeront des cérémonies symboliques de mariage, voire des cérémonies traditionnelles de mariage polynésien, avec baptême d’un nom polynésien, bénédiction, tatouage et couronnes de fleurs.

Tahiti gay mygaytrip
© hôtels InterContinental

Les croisières gay de luxe du Paul Gauguin
En revanche ne cherchez pas de lieux gay, si ce n’est le très friendly Klub, à Papeete, anciennement le Piano Bar. En 2009, la presse locale se faisait l’écho de la toute première soirée gay organisée à Tahiti, à l’occasion de l’escale à Papeete d’une croisière gay à bord du Paul Gauguin. Le Paul Gauguin continue d’accueillir régulièrement des groupes de gays et lesbiennes pour des croisières de rêve dans le Pacifique, aux antipodes des croisières gay américaines des Caraïbes.

Quoi qu'il en soit, vous ne viendrez pas en Polynésie pour faire la fête et déambuler de bar en bar.
La Polynésie reste une destination chère, exclusive, un voyage unique que vous partagerez à deux, pour célébrer votre union, dire ou redire votre amour, vivre un peu  de paradis sur terre. Au rythme du soleil, vous toucherez le bout de la terre.

Alors avant de rentrer, vous irez sur la plage, une dernière fois, vous jetterez un collier de fleurs dans l’océan, en vous assurant que le courant le ramène bien jusqu’à vous. La garantie que vous reviendrez. Un jour.

Gardons le contact

Instagram Facebook Twitter

Où que vous alliez, n'oubliez pas de nous retrouver sur Instagram, Facebook and Twitter et partagez vos photos de voyage en utilisant le hashtag #ExperienceYourPride. Nous partagerons les meilleures photos avec notre communauté mondiale de voyageurs LGBT! Partagez votre expérience d’hôte ou vos bons plans à propos de votre ville, et tournez une vidéo pour mettre en avant votre logement. Intéressé ? Envoyez nous un email à stories@misterbandb.com et nous vous recontacterons.

Publicité
Publicité