Mars
31
2012

Bons baisers d’Asie
31 Mars 2012
par Stéphane Moran & Laurence Ogiela / TÊTU

Bons baisers d’Asie

> Hong Kong
Ancienne colonie britannique rétrocédée à la Chine en 1997, cette mégalopole frénétique de buildings de verre et d’acier mixe tradition et modernité, Orient et Occident. Magasins de luxe, échoppes cracra, iPad à gogo et poudre de poulpe séchée… Attention : cette ville rend accro !

À voir absolument
La ville depuis Peak Tower : pour un des panoramas les plus spectaculaires du monde, prenez le Peak Tram. Une fois là-haut, vous avez tout Hong Kong à vos pieds : les tours emblématiques comme la Bank of China Tower aux lignes brisées ou la Two IFC (surnommée ici « l’érection »), Victoria Harbour, les collines des Nouveaux Territoires au loin… De jour comme de nuit, c’est époustouflant.

À faire absolument
Un massage des pieds : se balader dans le New York asiatique peut être éprouvant. Pour vous soulager, essayez la réflexologie au Happy Foot Reflexology Spa. Au onzième étage d’une petite tour de verre, dans une salle avec huit fauteuils de cuir, Peter malaxe les petons endoloris, tripote l’orteil et insiste sur des points précis. Ça peut faire mal, 
mais qu’est-ce que c’est bon !
Happy Foot, 11/F, Jade Centre, 98-102 Wellington Street, Central.

Le parcours gay
Même si les bars et les soirées gays se sont multipliés depuis quelques années, le milieu reste discret et peu visible. Pour tout savoir sur le Hong Kong gay, procurez-vous HK Magazine (le gratuit des sorties), DS et Q Guide (pour les saunas, librairies gays, sex-shops…), ou connectez-vous sur Gayhk.com et Dimsum-hk.com.

Propaganda : caché dans une ruelle glauque, c’est le rendez-vous historique 
de la communauté hong-kongaise. Entrée sur Ezra’s Lane, Central. Works : c’est ici qu’on démarre la soirée autour d’un verre avant d’aller au Propaganda.
1/F, 30-32 Wyndham Street, Central.

Volume : truffé de miroirs, ce bar tenu par un couple sino-australien est des plus kitsch. Clientèle mixte asiatique et expats.
83-85 Hollywood Road, Central.

DYMK : nouvelle adresse, le Does Your Mother Know vise le gay bon chic bon genre qui aime siroter des cocktails au nom évocateur (Thai Me Up) dans des alcôves tamisées à souhait. 

16 Arbuthnot Road, Central.

FINDS : dans un élégant bar scandinave très design, happy hour gay le premier mercredi de chaque mois.
2/F, LKF Tower, 33 Wyndham Street, Central.

Crédit photo : danchui

Copyright © 2012Têtu.com. Tous droits réservés. La reproduction ou la distribution de ces écrans sans l’accord express de CPPD et PINKLAB est rigoureusement interdit

> Bangkok
Amoncellement de temples et labyrinthe de canaux, Bangkok est une véritable jungle urbaine. On la découvre en tuk-tuk, en moto-taxi ou en ferry, au fil de la rivière Chao Praya. Sawadee ka ! (Bienvenue !)

A voir absolument
Les temples bouddhistes : pagodes dorées,  toits scintillants de tuiles orange et vertes, le temple Wat Phra Kaew et celui de Wat Pho, qui abrite le bouddha géant couché dont les pieds sont gravés de préceptes de sagesse, sont incontournables. Profitez-en pour visiter le Grand Palais, juste à côté, encore utilisé par le roi pour des cérémonies officielles.

À faire absolument
Assister à un match de boxe thaïe : le sport roi au royaume de Siam offre des corps-à-corps impressionants et violents, où les athlètes se frappent à coups de genoux, de coudes, de poings et de pieds. À Bangkok, il ne se passe pas un soir sans matches, qui ont lieu alternativement dans le stade de Ratchadamnoen et dans celui de Lumpini.

Le parcours gay
Les allées (soi) de Patpong : on prend soin d’éviter les bars à go-go du Soi 2, leurs hôtesses et leurs étonnantes parties de ping-pong, et on se dirige directement vers le Soi 4, l’impasse des bars gays, surnommée Soi Boy. À cause de la fermeture des établissements 
de nuit à deux heures du matin, les katoeys, les drag-queens locales, ne font plus leur show dans la rue, mais elles « performent » toujours dans tous les bars adjacents.

The Balcony : un incontournable du Soi 4, où les serveurs, plutôt mignons, arborent 
leur prénom sur leur tee-shirt.
Silom Soi 4. www.balconypub.com

Babylon Sauna : un superbe sauna avec piscine extérieure et un solarium digne de la jungle, en plein milieu de Bangkok.
34, Soi Nandha, South Sathon Road, Soi 1. www.babylonbangkok.com

Q Bar : Le bar branché de Bangkok. Dans le style lounge new-yorkais. Trendy et gay-friendly.
34, Sukhumvit Soi 11. www.qbarbangkok.com

Les bons plans shopping
Les folles de shopping trouveront à coup sûr leur bonheur à Bangkok, capitale des bonnes affaires. Ne ratez pas le marché du week-end à Chatuchak. On y trouve de tout à des prix imbattables : soies, vêtements, accessoires de cuisine, objets de décoration, souvenirs, chiots, poissons ou coqs de combat… Autre étape obligée de tout séjour à Bangkok : le mythique grand magasin MBK. Le quatrième étage est le paradis des téléphone addicts.

Où manger ?
Eat Me : cuisine fusion et inventive pour ce petit restaurant arty et gay friendly, 
à côté de Patpong.

1/6, Phiphat Soi 2, Convent Road. 
www.eatmerestaurant.com

Mango Tree : dans le quartier de Silom, l’une des meilleures tables de Bangkok avec un excellent rapport qualité prix. Mention spéciale pour leur dessert : le mango sticky rice.
Surawongse Road, Soi Tantawan 37. www.coca.com/mangotree

Crédit photo : mr. Wood

Copyright © 2012Têtu.com. Tous droits réservés. La reproduction ou la distribution de ces écrans sans l’accord express de CPPD et PINKLAB est rigoureusement interdit

> Tokyo
Mégalopole tentaculaire en perpétuelle construction, écosystème de tribus urbaines étonnantes et temple du shopping de luxe, la capitale nipponne suscite stupeur et tremblements. Décodage.

À voir absolument
Arpenter les quartiers du luxe : Ginza, le quartier historique du luxe inabordable, abrite les concept stores des grandes marques internationales, tous réalisés par des architectes de renom. L’immeuble Hermès, habillé de pavés de verre, est une œuvre de l’Italien Renzo Piano, et on doit la façade en nid-d’abeilles de celui de Chanel à l’Américain Peter Marino. Ne ratez pas non plus Omotesando, luxueuse artère jumelée avec les Champs-Élysées, qui accueille l’immeuble Prada, surnommé « l’épicentre », et le siège social de Louis Vuitton. Enfin, rendez-vous à Harajuku pour admirer l’excentricité nipponne dans les looks néorétro, lolita ou geisha postmoderne de la jeunesse tokyoïte.

À faire absolument
Visiter le marché aux poissons : 
Tsukiji Shijo, le plus grand marché aux poissons du monde, surnommé le « ventre 
de Tokyo », se visite aux aurores quand l’activité bat son plein. Après la vente aux enchères, des centaines de thons sont dépecés sur place et finissent en sushis dans les sushiya (restaurants de poissons crus) juste de l’autre côté du marché. Le plus incroyable, c’est que la majorité des poissons sont consommés à Tokyo, le jour même.

Le parcours gay
Au Japon, la communauté homosexuelle est plutôt discrète et majoritairement concentrée dans le quartier de Shinjuku-Nichome. Aucun bar, ni club n’ont réellement pignon sur rue, et certains ne sont pas très ouverts aux étrangers. Pour connaître les bonnes adresses et imprimer une carte du quartier gay (en anglais), rendez vous sur la section gay du site www.japanvisitor.com.

Advocates Bar : bonne adresse pour commencer la soirée et le personnel parle anglais. Utile pour savoir où se trouvent les autres lieux.
1 F, Dai-7 Tenka Bldg, Shinjuku.

Arch : club gay et lesbien avec soirées exclusivement hommes ou femmes et mixtes, et drag-queens nipponnes et friponnes.
B1F, Dai-2 Hayakawaya Bldg, Shinjuku. www.clubarch.net

Les bons plans shopping
Au Japon, le shopping est un art. On y trouve des produits démentiels, comme les grenouillères ou poussettes pour chiens chez Pet Paradise, des gadgets improbables dans le quartier d’Akihabara, temple de l’électronique, et des marchés aux puces installés dans d’authentiques temples shintoïstes.

Où manger ?
Beige : au 15e étage de l’immeuble Chanel, ce restaurant tenu par Alain Ducasse, accueille les serial-shoppers à l’heure du déjeuner.
5-3 Ginza.

Keika Kumamoto Ramen: un restaurant typique de spécialités de nouilles japonaises fréquenté par les locaux. On le repère à sa fresque extérieure qui représente un cuistot entouré de cochons.
3-7-2 Shinjuku.

Crédit photo : boma.dfoto

Copyright © 2012Têtu.com. Tous droits réservés. La reproduction ou la distribution de ces écrans sans l’accord express de CPPD et PINKLAB est rigoureusement interdit

Voyager gay à...
veuillez choisir un lieu
Publicité
Publicité