Nov
24
2012

Son album, Danse Avec Les Stars, ses fans gay, ses voyages : interview avec Lorie !
24 Nov 2012
par Julien Chadeyron

Son album, Danse Avec Les Stars, ses fans gay, ses voyages : interview avec Lorie !

Comédienne, chanteuse et danseuse, Lorie a plus d’une corde à son arc. Après près de 7 millions de disques vendus,  elle vient de sortir un album de reprises qu’elle a voulu dansant. Elle s’illustre aussi actuellement sur TF1 dans l’émission « Danse avec les Stars », où elle termine régulièrement 1ère. Entre les répétitions de l’émission et la promo de l’album « Danse », Lorie a bien voulu nous recevoir, pour partager notamment avec nous ses destinations favorites. Du froid canadien, en passant par le chaleureux Mexique, ou encore les îles paradisiaques, dépaysement garanti.

Comment êtes vous arrivée à être candidate de Danse Avec Les Stars ?
Ils m’avaient  contactée pour les deux premières saisons déjà mais à chaque fois je ne pouvais pas à cause de mon planning. Avec 5 heures de danse par jour il faut être assez disponible. Quand ils m’ont demandé pour la 3ème saison, j’ai vu que c’était compatible avec mon planning, même s’il serait très chargé, et comme c’est une émission que j’aime beaucoup, j’ai accepté de suite. Il y a la danse et puis l’émission transmet des valeurs que je partage, comme le travail, le dépassement de soi, relever des défis toutes les semaines sur undee nouvelles danses…

Par rapport aux autres, vous êtes déjà une danseuse, vous sentez la différence ?
C’est sûr que mon corps a l’habitude d’assimiler des chorégraphies, de bouger. J’ai aussi l’habitude des tournées, de répéter plusieurs heures par jours donc évidemment ce sont des choses que je connais. Par contre, là où je suis au même niveau que les autres, c’est que le fox-trot ou le quick-step, je n’en ai jamais fait de ma vie donc c’est aussi une découverte.

Vous vous voyez en finale avec qui?
Plein de monde. Tout le monde. En finale je peux aussi bien être avec Amel Bent qui se débrouille très bien qu’avec Emmanuel Moire qui a un énorme potentiel. Je me méfie aussi de Taïg : il a une évolution impressionnante depuis le début.

Vous venez de sortir un nouvel album, « Danse », vous n’avez pas peur que l’on vous dise que c’est un peu « opportuniste/facile» avec votre participation à DALS ?
Il n’y a aucun lien au départ. Depuis le début de l’année je pensais à cet album et je savais que je voulais un album très dansant et festif. Je voulais l’appeler comme ça et quand la production le DALS m’a rappelée je me suis dit que finalement c’était peut-être un signe.

Pourquoi avoir choisi de faire un album entier de reprises ?
Tout simplement parce que c’est une demande du public. Ils sont dans une ambiance assez nostalgique et ils ont besoin de repères. Donc des chansons qu’ils connaissent déjà ça les rassure.

Votre chanson préférée sur cet album ?
J’aime beaucoup la balade, « Soleil », une reprise d’un titre de Dalida.

Vous pensez avoir une affinité particulière avec le public gay ?
Oui, une très forte affinité. J’ai beaucoup de fans gay et j’en suis très fière Leurs icones sont des big stars et vraiment de beaux exemples, de beaux modèles. Ils ont très bon goût. J’en suis donc très fière. C’est peut-être grâce à  mes chansons, mon côté naturel, et sans doute aussi le côté show girl. Faire des show avec de beaux costumes, des chorégraphies, et des beaux danseurs derrières, ça aide (rires).

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour la chanson « Un garçon » dans votre album 2LorEnMoi ?
Ce n’est pas du vécu, mais ça aurait totalement pu. Aujourd’hui, tout peut arriver. Je ne fais pas des chansons pour que les gens se sentent concernés, je les fais parce que j’en ai envie, parce que les thèmes me plaisent. Des histoires que j’ai vécues ou qui pourraient m’arriver ou que des proches ont vécues. Si des gens se reconnaissent tant mieux. Que ce soit des amis, des gays, des mamans ou autre, au départ je fais des chansons pour moi. Ca peut paraitre égoïste mais il faut que je ressente les chansons pour pouvoir les interpréter. Surtout qu’avec le public gay, on ne peut pas tricher, on ne peut pas mentir, il vaut mieux être sincère, que ça plaise ou non.

Quels sont vos projets ?
J’ai une tournée qui passera le 14 avril  par l’Olympia. Ce sera dans la même lignée que les précédentes. Une tournée très dansante avec les titres de cet album ainsi que d’anciens titres qui vont être réadaptés. Il y aura peut-être d’autres reprises qui ne sont pas sur l’album. Ce sera un show très interactif avec le public. J’ai hâte.

Vous avez beaucoup voyagé à travers le monde. Où vous sentez vous le plus « comme à la maison » ?
Chez moi ! (rires). Je dirais que dès que je rentre à la maison, je me sens bien, apaisée. Après, j’ai vécu trois ans à Montréal et j’ai vraiment beaucoup aimé. Les gens sont très chaleureux. Le contact se fait très facilement, ils ne se prennent pas la tête. C’est un rythme de vie très différent de celui de Paris. Et c’est juste beau. Les 4 saisons défilent. Quand il fait chaud, il fait vraiment chaud. Quand il fait froid il fait vraiment froid. L’automne, les couleurs sont magnifiques et au printemps... En fait chaque jour tu vois la nature évoluer et c’est très agréable à voir, c’est très apaisant. J’ai adoré.


Le clip de Sous le Soleil, premier extrait de l’album Danse

Quelles villes ou pays vous ont le plus marquée lors de vos voyages ?
New York, où la vie est très intense. Tokyo où je ne comprenais rien, j’étais perdue... J’essayais de prendre le métro et je me suis vite perdue. Ensuite il y a des endroits qui m’ont marquée et que j’ai vraiment adorés comme Tahiti, Nouméa où on est passé pour des concerts : c’était magnifique. J’ai aussi été marquée par Cuba. J’ai été surprise par la pauvreté des gens qui malgré tout ont le sourire: ils dansent et ils chantent tout le temps.

Quel est l’objet que vous emmenez toujours avec vous en voyage ?
Franchement ? Rien de spécial. Je pourrais partir sans rien, ce serait même très bien.

Quelle est pour vous la ville où l’on sait le mieux faire la fête ?
Des villes que je connais, je dirais la Havane, à Cuba. J’ai eu le temps de sortir un peu le soir, il y a de la salsa partout, de la danse et de la musique à tous les coins de rues....

Que nous conseilleriez vous de faire là-bas ?
Aller se promener, se perdre dans les vielles ruelles...c’est un décor assez particulier, avec  de vielles voitures américaines qui donnent l’impression de remonter le temps. Comme un retour dans les années 70, avec toutes les vieilles voitures, les murs qui sont en ruines. Il ne faut pas faire juste plage et soleil. Il faut aller se perdre dans la vieille ville et essayer de vivre avec les gens.

Qu’est-ce que vous aimez faire à Paris ?
A Paris je travaille (rires). Je n’ai pas trop le temps de sortir. Soit je reçois des amis soit je vais chez eux. On fait plutôt des soirées tranquilles. Je ne sors pas trop : soit car je n’ai pas le temps soit parce que je suis fatiguée ou juste envie que personne ne me reconnaisse.
Sinon, j’aime bien me promener dans le 1er, ses petites ruelles avec pleins de petits magasins où tu trouves des choses assez sympa, que tu ne trouves nulle part ailleurs. Sinon j’aime bien aussi l’île saint Louis. Ca dépend avec qui je suis et ce que j’ai envie de faire en fait.

Que conseilleriez vous à un touriste qui vient à Paris ?
Aller à Montmartre, se promener dans les ruelles, manger dans les petits restos. C’est un petit village dans la ville.

Quelle ville trouvez vous la plus gay-friendly ?
De celle que j’ai visitées ou connues je dirais Montréal : avec son quartier gay entre autre. Paris aussi mais j’ai l’impression d’être plus sorti dans le quartier gay à Montréal

Votre destination de rêve ?
Là, j’ai tellement froid que j’irais bien au soleil, les pied dans l’eau, avec mes amis.
J’ai beaucoup aimé Nouméa, Tahiti, la Réunion, les Maldives mais j’aimerais découvrir d’autres destinations de ce genre.

Votre prochain voyage ?
Cet hiver j’ai envie d’enfiler mon snow et de dévaler les pentes comme une folle. Je ne sais pas où encore. Je vais sans doute suivre mon cousin, guide de haute montagne qui a des endroits a me faire découvrir, ça promet !

Retrouvez Lorie sur son site officiel et sur Twitter

Lorie myGayTrip.com

Voyager gay à...
veuillez choisir un lieu
Publicité
Publicité