Fév
20
2011

Bretagne : à l’ouest, du nouveau
20 Fév 2011
par Jean-Philippe Tranvouez / TÊTU

Bretagne : à l’ouest, du nouveau

Avec plus de 140 000 habitants, Brest fait figure de capitale du Grand Ouest. Deuxième ville la plus peuplée après Rennes, la cité du Ponant est aussi le pôle d’attraction de la vie LGBT. La ville, résolument tournée vers la mer, vit au rythme de l’année universitaire. La population gay brestoise « est en permanente évolution », explique Erwan, le patron de l’Happy Café, le bar homo de la ville. Un renouvellement qui s’opère chaque année en septembre, avec la rentrée universitaire. Souvent considérée comme une ville triste et peu friendly, Brest semble pourtant changer ceux qui y passent. « Les anciens Brestois reviennent aux sources », raconte Erwan, qui a vu revenir nombre de garçons depuis six années qu’il est aux commandes de son bar.

Quimper, Lorient : cap au Sud
S’il y a bien deux villes à l’opposé l’une de l’autre, ce sont bien celles-là. Quimper, la cité historique, aux rues piétonnes pavées, fait figure de ville calme : « Le Quimpérois ne bouge pas beaucoup », explique Thierry. Le patron du Cupidon a pourtant vu le milieu gay finistérien évoluer : « Ici les gays ne ressentent plus le besoin d’avoir des bars gay. Ils n’ont plus envie d’être catalogués. »

À l’inverse, Lorient serait presque une petite sœur de Brest. Mais si on aime avoir ses établissements, ici aussi, on a tourné le dos au ghetto : « Les portes fermées, c’est fini », explique Dominique, le patron du Drôle de, qui accueille de nombreux hétéros dans son établissement. Ville reconstruite, aujourd’hui tournée vers le tourisme et la mer, Lorient trône au cœur d’un littoral riche. Pourtant, même s’il reste une plage naturiste étiquetée gay, la tendance est à la réduction des espaces gay-friendly. Prudence donc, sur les plages bretonnes…

Aujourd’hui, les Bretons se mélangent et sortent hors milieu. Ils se déplacent aussi pas mal. Ainsi, pour aller en boîte, il faudra choisir entre trois destinations : L’Aphrodite à Lorient, Le Symbole à Leuhan, près de Quimper, et le Starman, l’établissement historique de Gourin.

Festy gay Gourin Kevin Hinault mygaytrip.com
Le Festy Gay de Gourin en 2009 ©  Kevin Hinault I Flickr.com

Gourin, capitale gay aux champs
À cinquante kilomètres de la première ville, coincée dans la campagne du Centre Bretagne, Gourin compte à peine plus de quatre mille âmes. Et pourtant, c’est le cœur historique des nuits gay bretonnes. Depuis plus de trente ans, la ville est connue pour sa discothèque gay : le Starman. Son installation fut un vrai pari à une époque où l’homosexualité n’était pas très bien vue dans les campagnes.

Depuis, la petite commune est devenue célèbre pour sa tolérance. La municipalité de droite a soutenu le projet de Bernard, patron du Starman, de créer un festival homo. Pari réussi depuis trois éditions, puisque Gourin accueille chaque année plus de cinq mille personnes pour la parade dans la grand-rue, avec des chars représentant les établissements gay de tout l’Ouest de la France. Une forme de « gay pride, sans revendication politique », résume Bernard. 

Finalement, malgré son éloignement, la pointe bretonne est dynamique et gay-friendly. Elle s’avère même en avance en matière de tolérance. Laissez de côté les idées reçues !

Retrouvez toutes les adresses gay et gay-friendly de Quimper, de Lorient et de Brest sur le guide myGayTrip.com

Copyright © 2010 Têtu.com. Tous droits réservés. La reproduction ou la distribution de ces écrans sans l’accord express de CPPD et PINKLAB est rigoureusement interdite.

Gardons le contact

Instagram Facebook Twitter

Où que vous alliez, n'oubliez pas de nous retrouver sur Instagram, Facebook and Twitter et partagez vos photos de voyage en utilisant le hashtag #ExperienceYourPride. Nous partagerons les meilleures photos avec notre communauté mondiale de voyageurs LGBT! Partagez votre expérience d’hôte ou vos bons plans à propos de votre ville, et tournez une vidéo pour mettre en avant votre logement. Intéressé ? Envoyez nous un email à stories@misterbandb.com et nous vous recontacterons.

Publicité
Publicité