Mars
30
2011

Tours, la romantique
30 Mars 2011
par Cédric Douzant / TÊTU

Tours, la romantique

Tours n’est pas de celle qui s’offre au premier regard, il faut un peu de temps pour découvrir ses charmes. Quelle erreur de la bouder et de se réfugier dans les châteaux de la Loire voisins. Ou de se laisser intimider par les grandes avenues froides et austères qui ouvrent le centre-ville. Il suffit de dépasser la place Jean-Jaurès, marcher un peu, quelques minutes à peine, pour atteindre son joyau : le quartier préservé du Vieux-Tours, dont l’architecture médiévale dégage un charme mélancolique, presque romantique…

Autour de l’emblématique place Plumereau et de ses maisons à colombages du 15ème siècle s’emmêlent quelques rues pavées, animées par une foule de bars et de restos. Le soir, ce cœur de ville bat fort, réveillé par les nombreux étudiants qui représentent plus de 5 % de la population. Après 19 heures, le Vieux-Tours devient jeune… et très gay-friendly. Les établissements homos sont nombreux et s’affichent fièrement. Gays et lesbiennes ne s’imposent pas la discrétion, la visibilité est forte et paisible.

Une rue s’impose comme un eldorado gay, baptisé par les initiés « le Village » : la rue Colbert, la plus ancienne artère de la ville. Sur une centaine de mètres, trois bars, un resto et une boîte gays se succèdent. À Tours, l’itinéraire homo nocturne paraît tout tracé. À mesure que la nuit avance, il faut descendre la rue Colbert, et laisser son humeur guider ses pas et ses choix.

Tours centre lgbt touraine myGayTrip.com
La prochaine Lesbian & Gay pride de Tours aura lieu le 21 mai 2011 © LGP Région Centre

On peut manger aux Pierres Fondues, passer au 18 K’fé, bar jeune et tendance, au Stud, cruising bar viril et hot, puis finir au GI, l’unique boîte gay de la ville. À partir de 2 heures, tous les homos qui sont encore dehors s’y retrouvent. Les visages croisés quelques heures plus tôt, parfois plusieurs fois dans la soirée, réapparaissent. Sans chichi ni a priori, genres et générations se mélangent et finissent ensemble la nuit.

Si certains déplorent un léger essoufflement de la vie gay tourangelle, elle reste, de l’avis de la majorité, très dynamique. En plus de ses établissements, la ville compte un centre LGBT, une association de sports et de loisirs, Tours’Angels, et une gay pride annuelle. Entre la vitalité de son milieu et la richesse de son patrimoine, Tours a les atouts pour s’imposer comme un spot gay, idéal pour un week-end à une heure de Paris, et a de belles nuits devant elle. 

Retrouvez toutes les adresses gay et gay-friendly de Tours dans le guide gay de Tours sur myGayTrip.com

(Photo principale © Claudine Doury / Têtu)

Copyright © 2011 Têtu.com. Tous droits réservés. La reproduction ou la distribution de ces écrans sans l’accord express de CPPD et PINKLAB est rigoureusement interdite.

Gardons le contact

Instagram Facebook Twitter

Où que vous alliez, n'oubliez pas de nous retrouver sur Instagram, Facebook and Twitter et partagez vos photos de voyage en utilisant le hashtag #ExperienceYourPride. Nous partagerons les meilleures photos avec notre communauté mondiale de voyageurs LGBT! Partagez votre expérience d’hôte ou vos bons plans à propos de votre ville, et tournez une vidéo pour mettre en avant votre logement. Intéressé ? Envoyez nous un email à stories@misterbandb.com et nous vous recontacterons.

Publicité
Publicité