Avr
06
2011

La Rochelle et Saintes, les deux sœurs jumelles
06 Avr 2011
par Matthieu Bouthier / TÊTU

La Rochelle et Saintes, les deux sœurs jumelles

Massives, dressées jusqu’aux étoiles, quasi sexy, les deux tours qui étreignent l’entrée du vieux port de La Rochelle donnent l’exemple aux amoureux tentés par un week-end en Charente-Maritime… Une destination romantique. Voire aphrodisiaque. Et définitivement gay-friendly. Mais ici, point de rainbow flag flottant aux détours de chaque ruelle. Simplement une ambiance générale douce et bienveillante qui permet sans problème à chacun de tenir sa moitié par la main. Est-ce le pineau, le vin blanc ou le cognac qui permet ainsi aux autochtones de si bien comprendre l’ivresse des sentiments homos?

La Rochelle, la festive
Toujours est-il qu’à La Rochelle la vie nocturne se passe, pour beaucoup, le verre à la main, au comptoir. Comptez donc sur le Mixx d’Alex pour démarrer la soirée et goûter à l’essence du coin, le martifouet, savant mélange des alcools locaux agrémentés de fraise, de fruit de la passion et de basilic. Après quelques shooters du breuvage, vous serez assaisonné pour la soirée. Dîner au Pérot Quai, puis le «digeo» à l’Eden. Et vous voilà aux portes du Paradise, la boîte qui fait l’unanimité auprès des gays du cru. Les trucs pour se remettre les idées en place le matin venu sont nombreux: au choix, huîtres – avec ou sans vin blanc – au vieux marché, ou balade au grand air sur l’une des nombreuses plages alentour.

Sainte Adheos myGayTrip.com
A Saintes, l’association Adheos gère le centre LGBT de Charente Maritime © DR

Saintes, «la petite Rome»
Plus au sud, à une heure de route, Saintes séduira quant à elle les amateurs de films de gladiateurs et les touristes à l’esprit militant. Ses thermes, son amphithéâtre, son arc de triomphe ont fait la réputation de «la petite Rome saintongeaise».

Mais c’est surtout son Centre gai et lesbien qui impressionne en général la communauté. Il s’agit en effet de la Rolls du genre qui, à un jet de pierre de l’abbaye des Dames, accueille les quelque cent cinquante adhérents d’Adheos, l’association qui a porté le projet et gère la structure depuis son ouverture, en 2007. «Nous sommes fiers du travail de soutien et de visibilité effectué auprès des gays charentais, explique Cyril Roullin, 37 ans, salarié du centre. Mais nous n’oublions pas le plaisir et mettons aussi l’accent sur la convivialité en proposant des animations sportives ou culturelles…». Qui finissent en général sur le dance-floor du Folie’s, la boîte gay-friendly saintaise.

Entre ces deux villes sœurs («jumelles nées sous le signe des gémeaux»?), faites un arrêt à Rochefort. Les Demoiselles de Jacques Demy hantent toujours le lieu… Les désirs marins de Pierre Loti aussi. Une destination romantique, on vous dit!

(Photo principale : Le port de la Rochelle © Fabien Breuil)

Retrouvez toutes les adresses gay et gay-friendly de La Rochelle et de Saintes dans le guide gay de La Rochelle et le guide gay de Saintes sur myGayTrip.com

Copyright © 2011 Têtu.com. Tous droits réservés. La reproduction ou la distribution de ces écrans sans l’accord express de CPPD et PINKLAB est rigoureusement interdite.

Voyager gay à...
veuillez choisir un lieu
Publicité
Publicité