Juin
01
2014

Rainbow Power, les soirées gay qui font danser la côte d’Azur
01 Juin 2014
par Marc Dedonder

Rainbow Power, les soirées gay qui font danser la côte d’Azur

Ils font danser les gays de la côte d’azur depuis pas loin de 10 ans. Avec leurs soirées au Klub puis au High Club, Thibaud, 27 ans, et Anthony, 33 ans, ont réussi à imposer les soirées Rainbow Power comme la référence du clubbing gay dans le sud de la France. Cet été, ils voient encore plus grand avec le premier Festival Rainbow Power, à Nice. Rencontre avec un couple qui participe à faire de Nice l’une des destinations gay françaises les plus attractives.

rainbow power nice mygaytrip

mygaytrip.com : Depuis combien de temps êtes-vous ensemble et comment avez vous lancé vos soirées gay sur la côte d'azur ?
Thibaud et Anthony : Cela fait bientôt 10 ans que nos chemins ce sont croisés et que nous sommes ensemble. Dès le début 2005,  nous nous sommes mis à organiser des petites soirées entre potes à la maison, pour se retrouver avant d’aller en boîte, On bidouillait deux home cinéma avec deux trois spotlights, comme tous les jeunes peuvent le faire chez eux. Sauf que de fil en aiguilles, ces petites soirées commençaient à attirer les amis des amis et les créatures et figures emblématiques de la vie gay niçoise.

Certains établissements venaient même déposer des flyers chez nous pour la promotion de leurs événements et nous nous sommes rendus compte que fédérer et organiser des soirées pouvait être un délire occasionnel. Nous avons trouvé sans aucun mal des bars pour y organiser nos premières soirées que nous avions appelé « White Night Before Paradise », mais rien de bien sérieux, toujours dans un esprit amical.

Puis un jour, le Klub nous a proposé d’organiser des soirées à thèmes le jeudi soir, probablement parce qu’ils n’avaient rien à perdre en nous donnant un jour qui n’attire pas foule. Sauf que ces soirées sont tout de suite devenues incontournables à Nice. A l’époque c’était les soirées 90Méga Sound. Après un an de résidence et une dizaine de soirées full, un autre club nous a contacté 2008,  sauf que là, ce n’était plus du tout la même histoire. Il s'agissait du plus gros club de Nice, le High club, qui nous proposait un jeudi soir pour voir si nous étions capable de créer un événement à la taille du club. Nous avons alors voulu créer un événement qui parlerait à toute la communauté, où toutes personnes LGBT se sentiraient bien et pourraient faire la fête ensemble. Voilà comment est née la Rainbow Power, sa première édition a attiré 1 300 personnes, du jamais vu pour une soirée gay à Nice un jeudi soir.

MGT : Vous allez bientôt fêter les 6 ans de la Rainbow Power, quel regard portez-vous sur les années qui viennent de s'écouler ?
T&A : C’est une incroyable aventure qui a commencé il y a 6 ans. Depuis le début, nous créons tout nous-même, et encore aujourd’hui, flyers, site internet, teasers, costumes, décors… Nous avons tout appris au fil des années et une vraie passion est née. Cela nous a apporté beaucoup dans notre vie professionnelle et personnelle. Nous avons également rencontré des artistes de tous horizons, gogos, drag queens, échassiers, cracheurs de feu, chanteurs, danseurs etc.

Nous avons eu l’opportunité de travailler avec des guests comme Cascada, Tara McDonald, Guena LG, les Sister Queen, Cyril Cinelu. Impossible de tous les cituer tant ils sont nombreux. Mais aussi des moments forts avec des personnalités venues en tant que clients et qui ont mis le feu sur scène comme Julie Piétri, Patrick Juvet ou le groupe suédois Gravitonas, venu tourner le clip de Guena LG pendant la Rainbow Power de Pâques 2013.

Nous avons également fait 2 tournées, qui nous ont emmenés de Paris à Barcelone en passant par Dinard, Montpellier, Marseille… avec tous nos artistes car nous tenons absolument à recréer l’ambiance de la soirée niçoise partout où nous nous rendons. Nous avons organisé 102 soirées depuis la création de la Rainbow Power, majoritairement à Nice, avec une moyenne de 1 200 personnes par soirée.

rainbow power nice mygaytrip

MGT : Vous lancez cet été un festival gay à Nice ? Vous voulez concurrencer Barcelone ?
T&A : C’est un projet de longue date, nous sommes sur la French Riviera, le temple de la nuit française et la région des festivals,  mais à ce jour aucun festival clubbing LGBT n’y a été produit, c’est donc tout naturellement que nous est venue cette idée.

La première édition de notre festival n’a pas encore démarré, mais je sais d’avance que nous allons proposer quelque chose de différent. Barcelone a sa propre énergie, ses propres codes. Nice aussi et nous allons prendre le meilleur de cette ville et de sa culture pour créer notre propre identité et apporter une vision plus conviviale du show et de la fête. Barcelone est à l’Espagne ce que Nice pourrait être à la France, nous en sommes profondément convaincus.

MGT : Quels seront les grands rendez-vous du festival ?
T&A : Pour cette première édition, nous avons tout focalisé sur 6 soirées clubbing, pendant lesquelles nous proposerons des univers très différents, avec un très beau plateau de DJ's, tel que : Guena LG, Phil Romano, Luiggi, Steven Redant et Danny Verde ainsi que nos DJs résidents, Rémi Triton et Holly White, avec des soirée labélisées Rainbow power Group : SCS! Scandalicious et la Rainbow Power. Nous avons aussi voulu intégrer une soirée invités, cette année se sera la Papa Party, la soirée d’Eliad Cohen qui cartonne dans le monde entier. Chaque soirée sera une explosion visuelle et sonore avec des décors différents à chaque fois, et une avalanche d'artistes, dont un spécial guest, la pornstar italienne Alex Marte.

rainbow power nice mygaytrip

MGT : Quel est votre regard sur la vie gay à Nice ?
T&A : Il y a tellement de choses à dire ! Depuis plusieurs années que nous vivons, sortons et travaillons dans le milieu gay, l’évolution est bien réelle, par le nombre grandissant d’établissements, manifestations et soirées. Nous avons aussi désormais notre centre LGBT avec toutes ces  associations et surtout un très gros évènement en préparation, qui se déroulera pendant le grand carnaval de Nice en 2015 : le premier carnaval LGBT, avec d’énormes chars et plein de manifestations autour. Nous saluons au passage les nombreuses associations niçoises qui travaillent sur ce projet. Nous sommes très heureux qu’il ait lieu en hiver, cela ne fait que confirmer qu'il fait bon vivre toute l’année sur la côte d’Azur, que l’on parle de climat ou de culture.

MGT : Vous vous trouvez actuellement à Malte, pour lancer un nouveau projet. Vous pouvez en parler ?
T&A : Nous n’avons pas un mais plusieurs projets sur la planche. Ce que nous pouvons vous dire pour le moment est que nous allons reprendre les tournées de nos soirées, que nous travaillons sur le lancement de notre application Rainbow Power Group, qui sortira début juin et que nous nous focalisons surtout sur le Rainbow Power Group Summer Festival pour que cet événement soit une véritable réussite.

MGT : Le prochain grand événement gay auquel vous participerez ?
T&A : Cet été risque d’être un peu chargé pour nous, mais peut-être le Water Park du Circuit Festival de Barcelone ou plus certainement une Démence, à Bruxelles, après la saison.

MGT : Le prochain événement Rainbow Power ?
T&A : Le dimanche 8 Juin, veille de la Pentecôte, au High Club de Nice, nous organisons la Rainbow Power version  « Rock » !

rainbow power nice mygaytrip

Retrouvez toutes les infos sur Rainbow Power sur le tout nouveau site www.rainbowpower.fr
Le festival Rainbow Power Summer Festival se déroulera du 13 juillet au 17 août au High Club de Nice.

Voyager gay à...
veuillez choisir un lieu
Publicité
Publicité