Aidez-nous à continuer à créer un  monde plus accueillant : participez à notre campagne de financement participatif (à partir de 100$) et devenez investisseur de misterb&b !

En savoir +
févr.
04
2019

Glasgow ou Édimbourg ? Découvrez l’Écosse gay
04 févr. 2019
par Calvin Holbrook

Glasgow ou Édimbourg ? Découvrez l’Écosse gay
Gay Edinburgh or gay Glasgow?

Seulement 70 kilomètres séparent les deux plus grandes villes de l’Écosse, mais en termes de style et de visites, elles ne pourraient pas être plus différentes. Édimbourg, la capitale est élégante, charmante et assez snob. Glasgow, quant à elle, est la soeur un peu plus sombre : industrielle, avant-gardiste et provocatrice.  


Bien entendu, étant situées à seulement 50 minutes et à 15 livres en train l’une de l’autre, il est possible de visiter les deux villes si vous avez en tête une petite escapade en Écosse. Cependant, si vous avez peu de temps, quel ville choisirez-vous : Glasgow ou Édimbourg ? Nous avons analysé les kilts des deux villes pour vous aider à prendre une décision…


La meilleure pour une escapade romantique : Édimbourg

La capitale écossaise remporte certainement la victoire quand il s’agit de romantisme. Ses paysages de carte postale en font l’une des plus belles villes d’Europe, et elle est parfaite pour les balades en amoureux. La charmante vieille ville d’Édimbourg, au  Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO, est faite de rues pavées, étroites et sinueuses (ainsi que de pubs incroyables) qui cachent des trésors dans tous les coins : rien de mieux que de découvrir cette ville avec votre amoureux. Vous pouvez également monter tout en haut du Château d’Édimbourg. Montez le Royal Mile avant d’embrasser votre compagnon au sommet pendant que vous admirez la vue.


Vous pouvez aussi vous balader le long de Water of Leith et dans le joli Dean Village, ce qui sera moins sportif mais quand même très romantique. Vous pourrez vous vanter d’avoir vu pas mal de monuments historiques ; on n’appelle pas cette ville l’Athènes du Nord pour rien.

 


Rue Victoria dans le Vieux Ville d'Édimbourg. © flickr/Raphael Chekroun

 

La meilleure pour faire la fête : Glasgow

Avec un paysage industriel victorien, Glasgow accueille les communautés queer, étudiantes et artistiques et offre beaucoup plus d’options en ce qui concerne les sorties gays que sa rivale, Édimbourg. Près de River Clyde, vous trouverez Poetry Club, l’intime boîte de nuit sur deux étages, l’une des plus populaires à Glasgow. Même s’il n’y a pas que des soirées LGBTQ+, l’endroit organise deux des meilleures soirées queer de la ville : DILF et Hot Mess. DILF est une soirée gay pour daddies, cubs, ours et d’autres hunks hirsutes, alors que Hot Mess est plus alternative : une soirée disco/house/techno pour une foule queer et leurs amis (tout le monde y est bienvenu). 

 

En plein centre ville, dans le quartier de Merchant City, vous attend la scène queer traditionnelle de la ville. Le célèbre Delmonica’s est situé dans le coeur de la communauté gay de Glasgow et ne vous décevra pas, un endroit où vous pourrez vous échauffer avec un verre (ou trois). Vous ne devrez pas marcher longtemps pour joindre votre prochaine étape : le Riding Room, adjacent, est un cabaret très classe avec une déco des années 40 et une fabuleuse carte des cocktails. À  l’heure d’aller danser, vous trouverez pas très loin AXM, un paradis de la musique pop qui a l’habitude d’organiser des soirées drag. Les glasvégiens sont les plus sympas parmi les écossais, alors vous êtes sûr d’être bien accompagné lors de vos nuits de folie.


© Facebook/DILF

 

La meilleure pour la culture : Édimbourg

Les férus d’art auront un grand nombre d’options dans les deux villes, mais Édimbourg est gagnantei : la ville accueille le plus grand festival d’art du monde, ce qui lui donne un important avantage. Le Festival International d’Édimbourg et son frère le Fringe Festival (du 2 au 26 août 2019) attirent des talents de tout le monde pour fêter la comédie, le théâtre, la danse, la musique… et ce n’est que la partie visible de l’iceberg.


Les amoureaux d’art tomberont amoureux d’Édimbourg - la ville elle-même ressemble à un musée. La Galerie Nationale d’Écosse d’Art Moderne bénéficie de deux salles larges situées l’une en face de l’autre dans des jardins luxuriants. Une recommandation pour les fans de l’art queer : dirigez-vous directement à Modern Two, il y a actuellement une ample sélection d’oeuvres d’Andy Warhol (y compris des peintures rares) et des collages réalisés par son prédécesseur, le natif pionnier du pop Eduardo Paolozzi.


Pareil pour la Pride d’Édimbourg : vous y verrez de nombreuses soirées, de pique-niques et de Pimms (nous vous recommandons de les boire à The Meadows). Pour ceux qui préfèrent les grandes fêtes, louez un appartement misterb&b pour la Pride à Glasgow, le deuxième plus grand festival LGBTI+ en Écosse qui attire plus de 50 000 visiteurs nationaux et internationaux.



Château d'Édimbourg © flickr/barnyz

 

 
  Trouvez votre misterb&b à Édimbourg  
 



La meilleure pour faire du shopping : Glasgow

Glasgow Gay remporte certainement cette victoire : la ville possède la plus grande zone commerciale du pays. En effet, le “Style Mile”, connu ainsi car il a une surface d’une mile carrée (2,6 kilomètres carrés) étant la deuxième du Royaume-Uni (après Londres) avec des centaines de magasins, de boutiques indépendantes et d’outlets de designers. Le coeur de ce centre commercial est Buchanan Street, une allée piétonnière aux pépites architecturales, cornemuseurs et boutiques de grand nom. Les amoureux des marques iront directement au centre commercial de Princes Square qui comprend des boutiques telles que Vivienne Westwood, Kurt Geiger, COS, Reiss et Ted Baker.


Si vous êtes plutôt vintage, baladez-vous dans Dowanside et Ruthven Lanes et trouvez la caverne d’Ali Baba de vêtements rétro. Luke + Jack est votre go-to magasin gay qui vend des sextoys, des lubrifiants et toute sorte d’accessoires sexuels si vous vous sentez d’attaque. En parlant d’art, la librairie LGBTQIA+ récemment ouverte Category Is Book située dans le Sud Est de Glasgow propose une large gamme de livres, revues, BDs, magazines et films. Allez les soutenir et achetez des cadeaux et des souvenirs pour vos amis !



© flickr/byronv2

 

 
  Trouvez votre misterb&b à Glasgow  
 



La meilleure pour faire du tourisme : égalité !

Les deux villes écossaises offrent des tels plaisirs visuels que le seul fait de s’y promener est un régal pour les yeux. Cependant, la beauté de la ville de Glasgow est cachée derrière le paysage industriel victorien, vos yeux devront dépasser leur première impression. L’architecture aux alentours de Kelvinbridge est magnifique et vous amènera à Kelvingrove Park, un charmant oasis avec une jolie vue de l’Université de Glasgow (qui vaut la peine d’être visitée d’ailleurs, en particulier les claustres).


Allez voir le Nécropole, un cimetière de l’ère victorienne situé au sommet où on y trouve les tombes et les mausolées des glasvégiens célèbres de l’époque. Cela va peut-être sembler morbide, mais vous pouvez y contempler des jolis couchers de soleil.Meanwhile, across town, the Necropolis is a hilltop Victorian-era cemetery featuring the graves and mausoleums of prominent Glaswegians of the day. It may sound morbid, but you can catch some beautiful sunsets from here.

Kelvinbridge architecture © Calvin Holbrook 

Les fans d’Harry Potter trouveront Édimbourg magique puisqu’on peut y trouver des aspects de ce monde magique. JK Rowling a écrit une bonne partie de ses best-sellers ici et s’est notamment inspirée du joli cimetière Greyfriars Kirkyard (elle a pris certains noms des tombes pour les ajouter dans les livres). Le design de Poudlard est inspiré de l’école de George Heriot.

 

Il n’y a pas que la vieille ville qui va vous enchanter ; l’autre fleuron de la ville est le château. Vous y trouverez les Joyaux de la Couronne d’Écosse. Situé en haut d’un volcan éteint, vous pourrez explorer l’intérieur où vous verrez les bâtiments les plus anciens et les plus importants de la ville.

 

Mais, en fait, Édimbourg n’a pas qu’un volcan éteint : le deuxième se trouve au “siège d’Arthur” (Arthur’s Seat), que l’on voit depuis le centre ville. Aventurez-vous à faire la randonnée jusqu’en haut et vous serez récompensé avec une vue extraordinaire de toute la ville. Si vous soignez encore votre mal de tête de la veille, dirigez-vous plutôt vers Carlton Hill, pas très loin, où vous trouverez notamment des monuments néoclassiques. Quel que soit l’endroit que vous choisissez, les deux vous montreront pourquoi Édimbourg est une merveille en termes de tourisme.


Carlton Hill © flickr/Patrick Franzis

 

Voilà, deux villes très différentes mais qui montrent la meilleure partie de l’Écosse gay. Laquelle choisirez-vous, Édimbourg, Glasgow ou bien les deux ? Peu importe laquelle, vous vous sentirez le bienvenu dans ces deux villes super LGBTQ+ friendly, un peu comme à la maison ●


Image de couverture: flickr/Markus Trienke

Gardons le contact
Instagram Facebook Twitter

Où que vous alliez, n'oubliez pas de nous retrouver sur Instagram, Facebook and Twitter et partagez vos photos de voyage en utilisant le hashtag #ExperienceYourPride. Nous partagerons les meilleures photos avec notre communauté mondiale de voyageurs LGBTQ ! Partagez votre expérience d’hôte ou vos bons plans à propos de votre ville, et tournez une vidéo pour mettre en avant votre logement. Intéressé ? Envoyez nous un email à stories@misterbandb.com et nous vous recontacterons.

Publicité
Voyager gay à...
-
Publicité