Sept
18
2011

Nantes, ville à croquer
18 Sept 2011
par Sébastien Letard / TÊTU

Nantes, ville à croquer
© Fico / DR

Autant le dire franchement, Nantes, on ne connaissait pas vraiment. La ville, régulièrement bien classée parmi les plus gay-friendly, nous laissait un préjugé positif, mais on a été surpris. Et plutôt très agréablement !

Une première balade dans les rues de la ville nous séduit déjà. On s’y sent très vite bien, entre les rues sinueuses et pleines de charme du centre historique, au pied du château des ducs de Bretagne. Pour les accros du shopping, direction le très élégant quartier Graslin. Le tout avec des garçons mignons un peu partout. Comme quoi le mariage des petits-beurre et de l’air marin offre un résultat plutôt réussi.

Depuis quelques années, la ville change de visage et redécouvre son patrimoine industriel pour offrir de nouveau lieux de culture. Sur l’Île de Nantes, en face du centre-ville, le site des chantiers navals devient un lieu pluridisciplinaire. Idéal pour un après-midi de balade entre les fameuses bêtes de Nantes, les lieux d’exposition, les bateaux à quai et de nombreux bars et terrasses sur les bords de Loire.

nantes gay pride
Gay pride de Nantes 2009 © Mktp / Flickr

Mais Nantes ne serait pas vraiment ce qu’elle est sans les fameux biscuits. L’ancienne usine LU a, elle aussi, été brillamment transformée et rebaptisée le LU, le Lieu Unique, regroupant un restaurant, un bar, une librairie, une salle d’exposition, une de danse et… un hammam !

S’il n’existe plus vraiment de quartier gay à Nantes, la communauté n’en est pas moins active. « Il se passe toujours quelque chose, explique Stéphane, le patron du 203, un bar très friendly du centre-ville. C’est une cité super ouverte. C’est sans doute dû au travail du Centre LGBT, à la politique de la mairie et aux établissements. Il y a les plages gays à proximité, le Royal Deluxe, des soirées… Celui qui s’emmerde ici, sincèrement, je ne le comprends pas ! »

Le soir, direction la rue Kervegan, la rue historiquement gay à Nantes avec plusieurs bars de nuit et restaurants gays ou friendly. À signaler, aussi, les soirées très régulièrement organisées par plusieurs collectifs ou associations LGBT plutôt actifs. Pour ceux qui préfèrent une ambiance plus cosy, le centre-ville offre aussi une série de bars plus intimistes.

Nantes centre lgbt
La vitrine du centre LGBT de Nantes, vandalisée en janvier 2011, pour la 2ème fois © DR

Mais aujourd’hui, c’est un autre quartier à deux pas de la cathédrale qui devient le point de ralliement des gays nantais. Avec le Centre LGBT, un bon nombre de commerçants gays et quelques bars et restaurants aux concepts originaux, c’est la rue Joffre qui prend des couleurs arc-en-ciel. Après un week-end ici, vous verrez que c’est toute la ville qui offre un visage accueillant.

« Il y a une grande communauté. Des gens de tous les âges, de toutes les classes sociales, se réjouit Julie, qui tient le Façon Maison, un restaurant en centre-ville. C’est assez mixte. Dans la plupart de ces lieux, on se sent à l’aise tout de suite. C’est chaleureux, simple. Un peu comme une grande famille. Je me sens libre d’être homo ici, de tenir la main de ma copine et de faire ce que j’ai envie de faire. »

Difficile de ne pas très vite rencontrer et sympathiser avec des Nantais. Ils se feront sans doute un plaisir de vous faire découvrir leur ville.

Gardons le contact

Instagram Facebook Twitter

Où que vous alliez, n'oubliez pas de nous retrouver sur Instagram, Facebook and Twitter et partagez vos photos de voyage en utilisant le hashtag #ExperienceYourPride. Nous partagerons les meilleures photos avec notre communauté mondiale de voyageurs LGBT! Partagez votre expérience d’hôte ou vos bons plans à propos de votre ville, et tournez une vidéo pour mettre en avant votre logement. Intéressé ? Envoyez nous un email à stories@misterbandb.com et nous vous recontacterons.

Publicité
Publicité