Nov
13
2011

Idan Matalon, cartes postales de Tel Aviv
13 Nov 2011
par Rune Eriksen

Idan Matalon, cartes postales de Tel Aviv

Idan Madalon a fêté ses 23 ans il y a quelques jours, à Tel Aviv. Le visage de ce jeune éducateur Israélien ne vous est peut-être pas inconnu. Ces derniers mois, Idan a en effet gagné une certaine notoriété sur le web gay, grâce à des synchros de titres de Lady Gaga, Britney Spears ou Maroon 5 que vous avez peut-être vu circuler sur Facebook ou YouTube, et dans lesquelles il se met en scène, dans les rues et sur les plages de Tel Aviv.

Touchés par son talent, sa fraîcheur et son sourire ravageur, nous lui avons demandé d’être le nouveau visage de myGayTrip.com. Vous pouvez ainsi le découvrir sur notre page Facebook ou, dans quelques jours, dans le prochain numéro du magazine TÊTU, photographié par Nimrod Kapeluto.

Nous avons souhaité vous présenter ce garçon qui, avec ses vidéos légères et ensoleillées, incarne à lui tout seul l’esprit de Tel Aviv, la nouvelle destination gay en Méditerranée.


Le lipsync de « The Edge of Glory », de Lady Gaga, la vidéo qui l’a fait connaître

myGayTrip.com : Quand as-tu commencé à faire ces vidéos ?
Idan Matalon : J’ai commencé il y a 7 ans. C’était pour m’amuser, je faisais ça pour moi, pour mes amis. Et puis j’ai eu un déclic en faisant la vidéo « Ding Dong » de Dana International. J’ai eu l’idée d’un long plan séquence, avec mon iPhone, et je me suis éclaté en faisant ça. Je me suis dit que je tenais quelque chose de nouveau. Et apparemment ça a plu, notamment chez les gays de Tel Aviv, pour commencer. Depuis, mes vidéos sont passées deux fois à la télé.

mGT : Comment travailles-tu ?
IM : C’est très simple, j’écoute la musique avec mon iPhone et je me filme avec mon appareil photo, un Canon.

mGT : Et on ne te prend pas pour un fou quand on te voit danser tout seul dans la rue avec ton smartphone ?
IM : A Tel Aviv si, les gens ont tendance un peu à juger, je trouve, mais en même temps, ils restent cool. En fait, quand je tourne, je suis complètement dans ma bulle, je fixe l’objectif, je ne vois rien d’autre.

mGT : Comment choisis-tu les chansons ?
IM : Déjà, il faut que j’aime la chanson, évidemment. Je dois aussi être sûr que c’est un tube. Et puis il faut que je sorte la vidéo au bon moment. Sinon, ça tombe à plat.

mGT : De toutes celles que tu as tournées, quelle est ta vidéo préférée ?
IM : J’aime vraiment « The Edge of Glory ». Mais je pense que la meilleure est « Moves Like Jagger ». C’est la plus aboutie, c’était la plus compliquée à tourner aussi, j’ai dû demander à plein de gens dans la rue de participer.

mGT : Ton dernier titre est un peu moins connu chez nous : « Haba Haba » ?
IM : C’est un titre de l’Eurovision. Beaucoup de gens m’ont dit qu’ils étaient déçus parce que je n’apparaissais pas beaucoup dans cette vidéo. Mais en fait, je voulais mettre en avant ce groupe de danseurs. C’est un groupe qui participe aux soirées Eurovision, le dimanche soir au bar Evita. C’est une soirée gay très célèbre ici à Tel Aviv et pour moi, ce sont les meilleurs et je voulais vraiment faire quelque chose avec eux. Ils ont tellement d’énergie !

mGT : Tu as aussi tourné une vidéo sur les Indignés de Tel Aviv ?
IM : Je voulais montrer ma sympathie pour ce mouvement. Ma manière de participer, ce n’était pas de dormir dans une tente mais de les filmer et d’en faire une vidéo.

mGT : Prochaine vidéo ?
IM : ce sera une vidéo pour illustrer la soirée gay Big Boys de Tel Aviv. On tournera dans le club.


Le lipsync de "Moves like Jagger" de Maroon 5

mGT : Vu le succès de tes vidéos, tu ne penses pas à en faire ton activité ?
IM : Penser à l’argent, ça mange ton énergie. Aujourd’hui, les gens aiment mes vidéos pour la vibe, l’énergie qu’il y a dedans. J’ai peur de la perdre si je travaille pour de l’argent. Mais si je peux utiliser ce savoir faire pour travailler sur d’autres projets, alors pourquoi pas !

mGT : Et comment vis-tu cette notoriété sur le web ?
IM : Je ne me sens pas célèbre, et je sais que tout ça est très virtuel. Les amis sur Facebook, tout ça, j’ai l’impression que c’est une illusion. Mais bon, j’aime bien quand les gens me reconnaissent dans la rue (rires).

mGT : Tu as conscience d’être une très jolie pub pour Tel Aviv ?
IM : J’ai constaté en tout cas que dans les commentaires de mes vidéos, il y a beaucoup de gens qui écrivent de belles choses sur Israël, sur Tel Aviv, parce qu’ils se sont rendus compte que le petit mec sexy qu’ils aiment bien dans ces vidéos est juif et que finalement ca change leur vision des choses. Je trouve ça bien.
Mais ce qui serait vraiment bien, c’est que tout ça aille au-delà de la communauté gay. Peut-être faut-il que je fasse une vidéo avec du hip hop pour accrocher aussi les hétéros !

mGT : Quels sont tes endroits favoris à Tel Aviv et pourquoi ?
Un bar ? le bar Evita, évidemment ! Il y a vraiment une bonne vibe là-bas, les gens sont sympa. Chaque soir est différent, mais chaque soir il y a du monde, c’est vraiment un endroit cool.
Un restaurant ? Ha'shdera 34, un endroit vraiment cool, avec de très bons plats. Simple et bon.
Un club ? Je dirais la soirée Big Boys, au Theatre Club, c’est une soirée pour les garçons de plus de 3O ans.
Une boutique ? J’aime bien aller acheter des fringues chez Pull & Bear.

mGT : Un endroit à Tel Aviv où un touriste pourrait sentir l’atmosphère de la ville ?
IM : Je dirais la rue Dizengoff et le Dizengoff Center, pour le côté shopping, les petits restaurants. Et puis la promenade de bord de mer bien sûr, le long des plages, jusqu’à la plage du Hilton, la plage gay. Et puis le quartier Neve Tsedek.

mGT : A 23 ans, tu n’as pas encore beaucoup voyagé. Mais quelles sont les villes qui t’attirent aujourd’hui ?
IM : Je dirais, un peu comme tous les jeunes israéliens, Barcelone, Madrid, et Berlin !

mGT : La ville idéale pour faire la fête et pourquoi ?
IM : Tout le monde me dit que c’est à Berlin que ca se passe ! Mais j’ai aussi des amis à Paris qui me disent que ca bouge beaucoup à Paris.

mGT : Où trouve-t-on les plus beaux garçons selon toi ?
IM : il paraît que les Parisiens sont canon

mGT : La ville idéale pour tomber amoureux ?
IM : J’ai envie de te dire Madrid. Quand je pense à une histoire d’amour, je pense à Madrid.

mGT : La ville la plus gay-friendly ?
IM : Tel Aviv ! Il y a énormément de choses qui sont proposées aux gays. Il y a même un investissement de la municipalité pour développer la vie gay de Tel Aviv. Et puis c’est incroyable, mais n’importe quel jour de la semaine, il y a des soirées, il se passe toujours quelque chose !

mGT : Un objet que tu emmènes toujours en voyage ?
IM : mon iPhone bien sûr ! Mais aussi mon parfum. Et puis mon sac à dos fétiche, noir et rouge.

mGT : Ton meilleur conseil pour voyager ?
IM : Il faut toujours être prêt à découvrir de nouvelles cultures et de nouvelles personnes.

mGT : Ton prochain voyage ?
IM : J’ai le sentiment que ce sera Paris J

mGT : Ta destination de rêve ?
IM : New York. Ma sœur y vit depuis 3 ans et je rêve d’aller la voir là-bas.

mGT : Enfin peux tu partager avec nos lecteurs une photo d’un de tes derniers voyages ?
IM : C'est une photo prise lors de mon séjour à Budapest, en octobre dernier

Idan Matalon Budapest myGayTrip.com

La photo d’Idan Matalon que myGayTrip.com a souhaité utiliser pour sa communication est signée par le photographe israélien Nimrod Kapeluto, 30 ans, photograhe de mode à Tel Aviv.

Nimrod nous confie qu’il a découvert Idan sur Facebook : « J’étais en train de regarder des photos de gens sur Facebook, et je suis tombé sur son sourire. J’ai tout de suite su que je voulais le photographier ».

Idan sait se mettre en avant dans ses propres vidéos, mais fait-il un bon modèle de photographe ? « On ne peut pas rêver mieux », nous dit Nimrod. « Il est jeune, il est sexy, il est joyeux et il est très photogénique ».

idan matalon nimrod kapeluto mygaytrip.com

Vous pouvez découvrir le travail de Nimrod Kapeluto, qui travaille actuellement à une exposition de photos homoérotiques, sur son site internet Nimrod Kapeluto

Quant aux vidéos d’Idan Matalon, vous pouvez toutes les retrouvez sur sa chaine YouTube Idan Matalon

Gardons le contact

Instagram Facebook Twitter

Où que vous alliez, n'oubliez pas de nous retrouver sur Instagram, Facebook and Twitter et partagez vos photos de voyage en utilisant le hashtag #ExperienceYourPride. Nous partagerons les meilleures photos avec notre communauté mondiale de voyageurs LGBT! Partagez votre expérience d’hôte ou vos bons plans à propos de votre ville, et tournez une vidéo pour mettre en avant votre logement. Intéressé ? Envoyez nous un email à stories@misterbandb.com et nous vous recontacterons.

Publicité
Publicité