Mars
07
2012

Ich liebe dich, Munich !
07 Mars 2012
par myGayTrip.com

Ich liebe dich, Munich !

PUBLI-REPORTAGE

Le premier dimanche de la Fête de la bière, l’Oktoberfest, plus de huit mille homos se retrouvent à l’heure du petit dèj’ à la Bräurosl, une tente géante installée sur la Wiesn, non loin du centre-ville. Beaucoup ont enfilé la tenue traditionnelle, le fameux Lederhose, seyante culotte de peau bavaroise. D’autres osent même le Dirndl, la robe folklorique que portait Sissi dans les alpages, ou l’uniforme en cuir, fesses à l’air... La bière coule très vite à flot. L’orchestre lance ses premières notes, « tra la la hou hou »... Que la fête commence !

Le Gay Sunday de l’Oktoberfest (le 22 septembre, cette année) est devenu un moment fort de la vie gay munichoise, au même titre que le Christopher Street Day, le fameux festival LGBT et sa gay pride (du 7 au 15 juillet), la Schwule Strassenfest, une fiesta en plein air sur la Hans-Sachs-Strasse (le 19 août) et la Stark-Bier- Fest, rendez-vous cuir et fetish (du 7 au 11 mars). En fait, la vie gay à Munich n’a rien à envier à celles de Berlin ou de Cologne.

Troisième plus grande ville d’Allemagne, la belle capitale de la Bavière est une bulle friendly et tolérante dans une région plutôt conservatrice et catholique. Le quartier gay, Glockenbachviertel, s’étend au sud de la vieille ville entre la Sendlinger Tor et la Gärtnerplatz. C’est là que l’on trouve plus d’une centaine de bars, saunas, restaurants et clubs, et le choix est vaste... Des exemples ? Le Café im Sub (Müllerstrasse, 43) au sein du centre LGBT de Munich est un lieu décontracté où piocher plein d’infos sur la vie gay locale. Le Bau (Müllerstrasse, 41), lui, accueille sur deux étages les bears, les fétichistes et leurs amis. Plus vieux bar cuir de la ville, l’Ochsengarten (Müllerstrasse, 47) vaut aussi le coup d’œil.

Munich CSD Andreas Winterer myGayTrip.com
Color Girls pendant la gay pride de Munich 2009 © Andreas Winterer / Flickr

PUBLI-REPORTAGE

Autre lieu historique LGBT fréquenté par le réalisateur Rainer Fassbinder, le Deutsche Eiche (Reichenbach strasse, 13) est à la fois un hôtel, un restaurant, un point d’infos LGBT et un sauna, en sous-sol. Plus classique, le bar Nil (Hans-Sachs-Strasse, 2) attire aussi bien les gays munichois que les touristes, le Prosecco (Theklastrasse, 1) rassemble les fans de variété. Pour les clubbeurs, les NY Club (Sonnenstrasse, 25) et Discovery (Neuhauser strasse, 47) balancent leurs beats sur des foules en sueur.

Renseignez-vous aussi sur les soirées gays itinérantes, comme Billionaire, Candy Club ou U27. Pour draguer dans le noir, allez au Camp (Reisingerstrasse, 15). Et si vous recherchez la chaleur d’un sauna, essayez le Deutsche Eiche, le plus populaire de la ville, ou bien le M54 (Müllerstrasse, 54).

Enfin, Munich est avant tout une belle ville avec une offre culturelle variée, des différentes Pinakothek au Deutsches Museum, des rives de l’Isar et ses surfeurs à la Frauenkirche. Et surtout, n’oubliez pas que les somptueux châteaux de Louis II de Bavière ne sont pas très loin...

Liens utiles : www.leo-live.de et www.gaytouristoffice.com

Munich gay pride Usien mygaytrip.com
Gay pride de Munich 2011 © Usien / Flickr

PUBLI-REPORTAGE

FRANCFORT, PLUS GAY QU’ON NE LE CROIT
Place financière et métropole d’affaires, Francfort possède une scène gay trépidante, en plein centre-ville, entre Konstablerwache, Bleichstrasse et la Eschenheimer Turm. Toute soirée qui se respecte commence au Pulse et au Piper Red Lounge (Bleichstrasse, 38), un café, resto-club incontournable. Les clubbeurs filent au CK (Alte Gasse,5), les plus tchatcheurs se retrouvent au bar- lounge Lucky’s LM27 (Schäfergasse, 27) qui organise des karaokés le mardi, ou au Zum Schwejk (Schäfergasse, 20) autour d’une bière. Pour des frissons, direction le Metropol, un énorme sauna ouvert jusqu’à 4h du mat’ (Große Friedberger Strasse, 7).

À voir aussi, la librairie Oscar Wilde (Alte Gasse, 51), l’équivalent des Mots à la bouche à Paris. Cette année, le Christopher Street Day a lieu du 13 au 15 juillet, trois jours de festivités qui culminent avec une marche des fiertés.

Renseignements.: www.frankfurt.gay-web.dewww.frankfurt-tourismus.de (en anglais)– www.inqueery.de/gab (en allemand).

Francfort Corinna Klingler myGayTrip.com
Gay pride de Francfort 2011 © Corinna Klingler / Flickr

STUTTGART, LA BELLE SURPRISE
Connue pour être la ville de Mercedes-Benz et de Porsche, Stuttgart, ville verte, branchée et prospère, abrite une petite mais vibrante scène homo, concentrée dans le quartier de Mitte, en plein cœur de la vieille ville. Commencez par le café-bistro du centre LGBT, le Weissenburg GL Center (Weissenburgerstrasse, 38), pour avoir un max d’infos sur la vie homo. Vous aimez les boîtes ?

Essayez le BOA (Tübingerstrasse, 12-13) et le Kings Club (Calwerstrasse, 21). Un sauna ? Tentez le Viva Sauna (Charlottenstrasse, 38). Un bar ? Monroe’s (Schulstrasse, 3) ou Magnus (Rotebühlplatz, 4). Mais, surtout, ne ratez pas le principal rendez-vous gay, le Christopher Street Day (CSD), du 20 au 29 juillet. Renseignements : www.schwulst.de (en allemand).

Stuttgart CSD myGayTrip.com
Gay pride de Francfort 2011 © jiwubw00 / Flickr

 

COMMENT Y ALLER ?
Les TGV et ICE opérés en coopération par la SNCF et la Deutsche Bahn permettent des liaisons directes et à grande vitesse entre la France et l’Allemagne.

- vers Francfort: jusqu’à cinq allers-retours directs par jour au départ de Paris- Gare de l’Est. À partir du 23 mars, TGV directs au départ de Marseille, Lyon et Strasbourg avec le nouveau réseau TGV Rhin-Rhône.
- vers Stuttgart: jusqu’à quatre allers-retours directs par jour au départ de Paris-Gare de l’Est ou Strasbourg.
- vers Munich: un aller-retour direct par jour au départ de Paris-Gare de l’Est ou Strasbourg. Le service sera accru le week-end du 31 août au 23 décembre 2012.

À partir de 29 € en seconde classe et 39 € en première classe (en première classe, le repas est offert et servi à votre place).
Information et réservation : www.voyages-sncf.com

 

Voyager gay à...
veuillez choisir un lieu
Publicité
Publicité