Déc
12
2012

Visite guidée à… Milan
12 Déc 2012
par Oscar Héliani / TÊTU

Visite guidée à… Milan

Comparée à Florence, Rome ou Venise, la capitale de la Lombardie pourrait, à juste titre, développer un complexe d’infériorité. Certes son architecture est moins grandiose, ses palais beaucoup moins flamboyants. Mais le centre économique de tout le pays s’est forgé une renommée tout autre. Une fashion week incontournable, un titre justifié de capitale du design, sans parler de la Scala qui n’a jamais été détrônée comme temple de l’art lyrique. Sur place, trattoria et cantina livrent des recettes bien plus subtiles que l’escalope milanaise inscrite au menu des pseudo « ristorante » entre Cancale et Carcassonne.

Et les homos milanais dans tout ça ? Depuis la fermeture du Billy Club, la discothèque gay qui attirait l’Europe entière, ils nous manquent. Leurs vêtements siglés, leur teint impeccable, leur impressionnant bagout. Où vont-ils ? Que font-ils ?

Mirko, directeur commercial très épicurien

« L’“aperitivo” est la première chose qu’il ne faut pas manquer à Milan. Vers 18 heures, rendez-vous chez Pandenus, dans le quartier de Porta Venezia. Le principe consiste à accompagner son verre de vin ou son cocktail de hors-d’œuvre variés et goûteux disposés sur le comptoir en commentant l’actualité politique, amoureuse ou sexuelle… Les gays aiment les bonnes choses, ce salon de thé est donc devenu leur lieu préféré pour l’apéritif. La sélection musicale est top.

Company Club est un bar bear qui existe depuis le début des années 1990. Après dîner, c’est notre point de chute avec mes potes, pour un verre ou deux avant d’aller en discothèque. Mais il m’arrive parfois d’y passer la soirée puisque je peux boire, danser et même profiter d’une darkroom pour consommer sur place.

En club, je préfère les soirées dites alternatives : Coquette et Machelleria. Une ambiance décontractée, de jolis garçons et une électro-pop de qualité. Tout ce que j’aime.

Milan myGayTrip.com

Aux beaux jours, oubliez le métro, le bus ou le tram ! Prenez un vélo en libre service, le BikeMi, et sillonnez le centre historique. Après une séance de shopping, deuxième sport milanais après le football, je vais boire un verre au dernier étage du grand magasin Rinascente. Sous le regard inquisiteur du Duomo, la cathédrale voisine, on se livre avec mes potes à notre activité favorite : mater et se faire mater.

Enfin, on ne peut pas repartir de Milan sans avoir visité le quartier Naviglio Grande (voir photo ci-dessus). De part et d’autre du canal, il y a d’excellentes trattoria ou pizzeria, des antiquaires, des bars et même un disquaire. »

Pandenus. Via Alessandro Tadino, 15.

Company Club. Via Benadir, 14.

Alessandro, personnel au sol à l’aéroport de Milan, fan de design

« Juste derrière le Teatro alla Scala où Verdi a composé ses plus grands opéras et Callas chanté ses plus beaux rôles, le quartier de Brera s’étend sur plusieurs rues articulées autour de la via Brera. On y trouve de charmantes placettes, des parfumeries à l’ancienne, des restaurants et un très beau musée : la Pinacothèque de Brera.

Au centre de la cour d’entrée se dresse une imposante statue de Napoléon. Ce musée possède une collection impressionnante de peintres majeurs : Véronèse, Tiepolo, Raphaël, Le Titien, Rubens, Le Tintoret, Rembrandt. Outre un jardin botanique et quelques salles qui servent aux expositions temporaires, le Palais de Brera abrite la très réputée Académie des beaux-arts. Regarder des étudiants sexy, un peu bohèmes traîner dans les couloirs n’a jamais fait de mal à personne.

Ensuite, je tiens particulièrement à parler de la boutique Skitsch, qui fait appel à des designers internationaux. Les créations sont fabriquées et revendues au grand public. Leur magasin regorge d’idées de décoration et propose des articles pour tous les budgets. »

Milan Skitsch
Skitsch. Via Monte di Pieta, 11.

Davide, banquier d’affaires et gourmet

« Voici quelques-uns de mes coups de cœur. Tout d’abord, l’Osteria del Binari. Toute la carte est à tomber mais les rognons et le risotto au safran sont deux plats typiques de Lombardie qu’il faut impérativement goûter. En hiver, l’atmosphère est cosy autour d’un feu de cheminée mais dès que le temps le permet, on dîne dans un très beau jardin où flotte une agréable odeur de jasmin. Cette adresse convient aussi bien à un dîner romantique avec votre conquête qu’à un repas d’affaires en compagnie d’un fournisseur italien.

Ensuite, je vous recommande Oscar, pour son décor très kitsch, sa cuisine généreuse, ses statues à l’effigie de Mussolini très deuxième degré, le poisson sous toutes ses formes. Personnellement, je me régale à chaque fois avec les spaghetti alle vongole (palourdes).

Une autre de mes adresses fétiches : La Cantina della Vetra. Juste à côté de la colonne San Lorenzo, cet établissement occupe deux étages. Des murs en béton brut tranchent avec les nappes à carreaux et quelques bibelots très anciens. Les serveurs sont efficaces et le patron parle français. Leur spécialité est le gnocco fritto (pain frit) qui accompagne merveilleusement la mortadelle, le culatello ou la stracciatella (cœur de la burrata).

Enfin, allez à Torre di Pisa. Dans le quartier de Brera, cette trattoria toscane de la rue Fiori Chiari est restée dans son ambiance des années 1960. Des petites pièces en enfilade, des nappes blanches, de vieilles chaises en bois et des serveurs presque de la même époque. Le steak à la florentine est un régal. »

Milan myGayTrip.com

La Cantina della Vetra. Via Pio IV, 3. 
Osteria del Binari. Via Tortona, 1.
Oscar. Via Lazzaro Palazzi, 4.
Torre di Pisa. Via Fiori Chiari, 21/5.

Copyright © 2012 Têtu.com. Tous droits réservés. La reproduction ou la distribution de ces écrans sans l’accord express de CPPD et PINKLAB est rigoureusement interdit

Retrouvez toutes les adresses gay et gay-friendly de Milan dans notre guide gay de Milan sur myGayTrip.com

 

Voyager gay à...
veuillez choisir un lieu
Publicité
Publicité