Mai
22
2013

De Cancún à Tulum, l’éden maya
22 Mai 2013
par Marc Dedonder

De Cancún à Tulum, l’éden maya

La carte postale est parfaite. La mer des Caraïbes vient s’échouer en épais rouleaux bleu azur sur de grandes plages de sable blanc, au pied des hôtels. Derrière les imposants resorts de la Zona Hotelera, le soleil plonge et embrase petit à petit le lagon Nichupté. La nuit tombe sur Cancún.

Difficile d’imaginer qu’il y a 40 ans, il n’y avait rien ici, qu’une longue plage vierge sur laquelle les tortues marines venaient pondre chaque année. Cette bande de sable en forme de 7, longue de 30 kilomètres, séparée du continent par le lagon où frétillent quelques crocodiles, accueille aujourd’hui des dizaines d’hôtels, certains immenses. Choisie au début des années 70 par le gouvernement mexicain pour lancer le développement touristique du pays, Cancún, « le nid de serpent » en maya, est très vite devenue une ville de près d’un million d’habitants et une des principales destinations des Caraïbes.

Avec son climat tropical, ses hôtels all-inclusive et sa vie nocturne effrénée, Cancún attire une clientèle jeune. Durant la journée, bronzette au bord de la piscine ou baignade dans l’océan (l’eau ne descend jamais en dessous de 26 degrés), activités nautiques ou sous-marines, dans le lagon ou au large, sur la barrière de corail. La plage gay, Playa Delfines, est située dans le sud de la zone hôtelière.

gay cancun mygaytrip.com

Pour se changer les idées après une longue séance de plage, les fans de shopping vont faire chauffer leur carte bleue dans les gigantesques malls comme Luxury Avenue (duty free), Boutique Palacio ou La Isla où toutes les grandes marques internationales sont présentes, de Zara à Vuitton.

En cas de pluie (ça arrive parfois !), on peut visiter le Tequila Herradura Sensorial Museum, où l’on vous apprend comment est fabriqué l’alcool national mexicain. Vous pourrez y déguster des crus étonnants d’une boisson connue chez nous uniquement sous sa forme la plus basique (blanco).

gay cancun mygaytrip.com oasis sens
Vue depuis l'hôtel Oasis Sens de Cancún © myGayTrip.com

Clientèle internationale oblige, il est difficile de dégoter un petit restaurant mexicain typique dans la zone hôtelière de Cancún, histoire de se brûler les lèvres sur des tacos trempé dans du vrai piment Habanero. A défaut, il s’y trouve quelques très belles tables, comme celle du resstaurant Benazuza ou celle du chef Christian Morales qui revisitent brillamment la cuisine locale (compter 50 euros par personne). La gastronomie a désormais la cote à Cancún, la ville organise chaque année en mars un Wine & Food Festival réputé.

Cancún est aussi célèbre pour sa vie nocturne. Et particulièrement pour un club légendaire, le Cocobongo. Rien de gay ici mais le spectacle vaut le déplacement : il commence dans la rue où chaque soir, on s’agglutine devant le club dans lequel on pénètre par un grand escalier mécanique. Dans la salle, la foule est compacte, déchainée. Sur scène, le spectacle est littéralement scotchant, un show différent toutes les 10 minutes, mêlant danseurs, chanteurs, acrobates… Surprenant !

Dans un pays qui s’ouvre résolument aux droits LGBT (le mariage est légal dans la capitale, Mexico), Cancún affiche aussi une réelle vie gay, même si elle est encore limitée : elle se concentre dans le Centro, la partie non-touristique de la ville, avec quelques clubs et bars où se retrouvent locaux et touristes (voir notre guide gay de Cancún), des Américains, des  Québécois, nombreux à fuir l’hiver canadien mais aussi des Européens, qui affluent avec les vols directs vers Cancún.

Les hôtels sont de plus en plus nombreux à jouer la carte du « gay-friendly ». C’est le cas par exemple de l’Oasis Sens, un 5 étoiles récemment rénové et qui s’adresse désormais directement au voyageur gay, avec son slogan « Feel Free to Feel Good ». Ailleurs, les concepts « adults only », « couples only » ou « clothing optionnal » fleurissent.

gay cancun museo maya mygaytrip.com
Le Musée Maya de Cancún, inauguré fin 2012 © myGayTrip.com

Si Cancún et ses activités trépidantes vous laissent de marbre, un autre argument pourra vous convaincre de venir découvrir la région : l’héritage des Mayas, dont la  péninsule du Yucatan est la terre ancestrale. Cancún accueille depuis novembre 2012 le premier musée Maya, mais les principaux sites archéologiques, Chichen Itza, Cobá ou Tulum, se trouvent ailleurs. Pour les découvrir, il vous faudra prendre la direction du sud et prendre la Highway 307.

A 70 kilomètres au sud de Cancún, Playa del Carmen est la principale ville de la Riviera Maya. Cette station balnéaire, aux airs d’Ibiza ou Saint Tropez, s’est développée dans les années 80. Branchée, c’est une destination réputée pour les mariages et voyages de noce. Boutique hôtels, beach clubs sous les cocotiers, petits restaurants et magasins de souvenirs alignés le long de la Quinta Avenida, Playa del Carmen sent les vacances.

Actuellement en pleine explosion démographique, urbaine et touristique, la ville accueille de nombreux festivals, de jazz, de cinéma, mais aussi un grand festival de musiques électroniques (BPM, en janvier) et un festival de clubbing gay, le festival ARENA, chaque année en janvier.

Playa del Carmen est aussi le parfait point de départ pour explorer la jungle, très dense et très basse, qui recouvre le Yucatán. De nombreux organismes, comme Alltournative, proposent des excursions pour découvrir la faune et la flore locale ou les trésors naturels que sont les Cenotes (il y en a 7 000 dans tout le Yucatan). Ces effondrements géologiques donnent accès au plus grand système de rivières et cavernes souterraines au monde, dans lequel vous pourrez pratiquer d’inoubliables plongées. Pour les Mayas, les Cenotes sont la porte d’entrée vers le royaume des morts et certains d’entre eux sont sacrés.

Entre divertissement et histoire, le parc d’Xcaret, situé à la sortie de Playa del Carmen rassemble en un lieu unique toute la culture, la faune et la flore du Mexique. Aquarium tropical avec requins, dauphins, tortues ou raies, reproduction d'une hacienda ou d'un cimetière traditionnel, spectacle équestre... rien ne manque ! Comptez une journée pour tout visiter et ne manquez pas le spectacle final : à la tombée de la nuit, près de 300 danseurs et chanteurs retracent sur scène l'histoire du Mexique, des civilisations mayas à la révolution zapatiste. Danses traditionnelles, mariachis, acrobaties, vous aurez du mal à résister aux fiers "hombres" !

Si vous rêvez d’un Mexique plus sauvage et préservé, alors il vous faudra pousser encore un peu plus vers le sud, direction Tulum.

gay cancun riviera maya mygaytrip.com
Le Cenote d'Aktun Chen, sur la Riviera Maya © DR

Tulum a des accents hippies et rappelle certaines îles de Thaïlande. Elle ravira les amateurs d’éco-tourisme et tous ceux en quête d’un peu plus d’authenticité. Ne manquez pas le restaurant Kinich, pour découvrir la cuisine traditionnelle maya.

A Tulum se trouve l’un des plus somptueux site archéologique maya, unique, avec sa grande pyramide dressée sur la falaise, le dos à la mer. C’est l’un des sites les plus visités du Mexique. Un conseil : ne vous habillez pas en blanc pour cette visite, car cette couleur semble attirer un petit moustique local particulièrement désagréable ! Au pied de la pyramide, une sublime plage vous offrira un moment de détente idyllique, sous le regard acéré des iguanes.

gay riviera maya tulum mygaytrip.com
La grande pyramide de Tulum tourne le dos à la mer des Caraïbes © DR

Tulum est aussi la porte d’entrée vers la réserve de la Biosphère de Siaan Ka’an créée en 1986 sous l’égide de l’Unesco. Cette réserve, gérée par les populations locales mayas, est un trésor naturel qui présente 7 écosystèmes propres à la région et qui abrite plus de 350 espèces d’oiseaux, des jaguars ou des pumas. De nombreuses activités nautiques y sont proposées, et notamment une baignade paradisiaque dans le canal ancestral creusé par les Mayas, qui reliait la terre à la mer. Au cœur de la réserve, beaucoup moins visitées que celles de Tulum, les ruines mayas de Muyil offrent un spectacle saisissant, en pleine jungle.

A Tulum se trouve le seul resort gay de toute la zone Caraïbes, le Adonis Tulum Riviera Maya Gay Resort & Spa All Inclusive. Ouvert en 2010, il accueille une clientèle majoritairement gay et très internationale. C’est le seul établissement gay de la région.

Resorts luxueux de Cancún, cabanons de plage de Tulum, beach clubs trendy de Playa del Carmen, plongée sous-marine, shopping, snorkeling dans les rivières souterraines, nightlife, découverte de la culture maya, gastronomie… Cancún et la Riviera Maya offrent un panel plutôt varié d’hébergements et d’activités, particulièrement attractifs pour le voyageur gay, qui y trouvera des regards bienveillants et un accueil gay-friendly.

Un dernier conseil : si vous ne voulez pas affronter les hordes d’étudiant(e) américains qui débarquent chaque année pour le Spring Break, évitez de partir au mois de mars. La meilleure période pour vous rendre dans le Yucatan court de novembre à juin, avant la période des ouragans.

gay riviera maya sian kaan mygaytrip.com
Le canal ancestral maya, dans la réserve de Siaan Ka'an © myGayTrip.com

Y aller
La compagnie XL Airways France opère toute l'année trois vols par semaine entre Paris et Cancún,  à partir de 599€ TTC l'aller/retour (hors frais de réservation. voir conditions sur xl.com)

Se loger
A Cancún
L’hôtel Oasis Sens est un resort 5 étoiles qui propose 400 chambres dont 180 avec vue sur la mer des Caraïbes, 44 avec piscine en terrasse et 26 suites, adults only et all inclusive. Résolument gay-friendly

A Playa del Carmen
L’hôtel Reina Roja, au concept futuriste, propose 63 chambres dont 13 suites et 5 chambres thématiques, dont une érotique et une autre recouverte de faux gazon. L'hôtel est connu pour ses pool parties dominicales, très gay-friendly.

Se renseigner
Pour préparer votre voyage, n'hésitez pas à consulter le site de l'office du tourisme régional de Cancun et le site de l'office de tourisme régional de la Riviera Maya.

Vous pouvez aussi consulter le site du Conseil de Promotion Touristique du Mexique ou appeler le numéro vert 00800 11 11 22 66

Voyager gay à...
veuillez choisir un lieu
Publicité
Publicité