Avr
12
2013

Les Wallons se mettent en quatre
12 Avr 2013
par Christophe Cordier / TÊTU

Les Wallons se mettent en quatre

La Belgique ne se résume pas aux canaux brugeois, à l’Atomium bruxellois ou aux sorties à La Démence. Méconnue, la Wallonie gagne à être découverte pour ses paysages contrastés, des vastes forêts des Ardennes aux décors industriels de villes en plein redéploiement. Terre d’immigration, la Wallonie est une région accueillante, ouverte sur le monde.

Dans ce petit pays, Bruxelles n’est jamais bien loin, et la vie gay s’est développée timidement. Sauf à Liège, la plus française des villes belges (on y fête chaque année le 14-Juillet), qui est d’ailleurs très latine. Le Carré, vaste zone piétonne, regorge d’endroits où faire la fête. Les terrasses de la place du Marché sont un lieu de rendez-vous incontournable.

C’est dans ce quartier que sont situés les principaux établissements gays de la ville. Frédéric et Vincent gèrent l’Open Bar depuis cinq ans. « Les Liégeois aiment faire la fête dans leur ville. Ils se tournent peu vers Bruxelles », expliquent-ils. Pas vraiment nécessaire en effet : les lieux de sortie sont variés, et la communauté nombreuse.

Capitale de la Wallonie, Namur est beaucoup plus calme, mais ne manque pas d’attraits. Au pied de la citadelle qui offre une vue magnifique sur cette ville au confluent de la Sambre et de la Meuse, elle regorge de lieux chargés d’histoire et il est très agréable de flâner dans son centre piétonnier. Plutôt bourgeoise, Namur vit la nuit dans le quartier étudiant, proche de l’université.

Une vie gay se développe tout doucement et le centre associatif gay et lesbien Tels Quels a aujourd’hui pignon sur rue. Un bar, le Baby Boy Bar, s’est installé l’an dernier à quelques pas, venant combler un vide dans cette ville où les homos commencent à sortir du placard. 

Avec 200 000 habitants, Charleroi est la plus peuplée des villes wallonnes. Grégory a ouvert le Pickles Bar, avec l’envie d’apporter du renouveau sur la scène gay locale. « Auparavant, il existait un bar et une boîte qui appartenaient tous au même patron et ont fermé après son départ à l’étranger », explique-t-il. Grégory veut donc combler ce manque cruel d’établissements, en proposant un lieu au look branché. Sinon, à Charleroi, les visiteurs auront largement de quoi s’occuper tant la vie culturelle est dense dans cette ville, qui tente de se relever après la fermeture des charbonnages, dans les années 1970. Charleroi compte plusieurs maisons Art Nouveau, son musée de la Photographie est de renommée internationale, ainsi que les créations contemporaines de Charleroi-Danses.

Très différente, Mons vaut vraiment le détour pour son centre-ville très bien préservé. Il fait bon prendre un verre sur la Grand-Place, face à l’hôtel de ville et au pied du beffroi inscrit au Patrimoine mondial par l’Unesco. Mais la ville ne vit pas dans le passé. Le musée d’art contemporain, le Mac’s, est là pour le prouver, et Mons sera capitale européenne de la Culture en 2015. Côté gay, notons l'ouverture d'un tout nouveau bar gay, en janvier dernier, le BCBG, beaux culs belles gueules, tout un programme. A quelques kilomètres de la France, et du milieu gay lillois le brassage est ici permanent. On vient parfois de Maubeuge ou de Valenciennes. Une région accueillante, on vous le disait…

Namur François Dorelli
Namur © François Dorelli

Retrouvez les adresses gay de Liège, Charleroi, Namur et Mons sur le guide gay de Liège, le guide gay de Charleroi, le guide gay de Namur et le guide gay de Mons

Gardons le contact

Instagram Facebook Twitter

O√Ļ que vous alliez, n'oubliez pas de nous retrouver sur Instagram, Facebook and Twitter et partagez vos photos de voyage en utilisant le hashtag #ExperienceYourPride. Nous partagerons les meilleures photos avec notre communaut√© mondiale de voyageurs LGBT! Partagez votre exp√©rience d‚Äôh√īte ou vos bons plans √† propos de votre ville, et tournez une vid√©o pour mettre en avant votre logement. Int√©ress√© ? Envoyez nous un email √† stories@misterbandb.com et nous vous recontacterons.

Publicité
Publicité