Sept
30
2010

Les gays ont trouvé leur Rennes
30 Sept 2010
par Jean-Phille Tranvouez / TÊTU

Les gays ont trouvé leur Rennes

Certaines villes se révèlent en période estivale. Rennes préfère attendre la rentrée pour dévoiler tous ses charmes. La capitale bretonne est, en effet, avant tout une ville étudiante, qui vit au rythme des années universitaires. Si les mois de juillet et d’août sont très calmes – pour cause de migration estudiantine –, le reste de l’année, la communauté gay rennaise se montre des plus dynamiques. Elle profite allégrement de ses cinq bars, de son sex-club, sans oublier sa discothèque et ses restos gay-friendly réputés.

Toute la vie homo se concentre dans le centre. «En un quart d’heure, on fait le tour de tous les établissements», explique Martial, le dynamique patron de l’Emblème, l’un des bars gays et lesbiens incontournables de la ville – et sans doute le plus ouvert aux filles. À deux pas de là, rue de Saint-Malo – une petite rue pavée, malheureusement ouverte à la circulation –, on trouve un sex-club très couru, le Cosmos, un «mini Dépôt» élu par les amateurs de sensations, mais aussi deux charmants restos gay-friendly: La Moule rieuse et La Grolle. L’endroit est idéal, quand le temps est beau, pour manger en terrasse, avant d’attaquer les nuits rennaises.

Gay pride Rennes myGayTrip.com
Marche des Fiertés 2009 à Rennes © Fred Pieau Photographe

De l’autre côté de la Vilaine, la rivière qui traverse Rennes, on trouve L’Anathème, un autre bar gay de la ville. À la fermeture, les noctambules filent vers la discothèque Le Batchi, temple house-électro très festif (Le lieu est actuellement fermé pour travaux, ndlr).

Finalement, il fait bon vivre à Rennes lorsqu’on est gay. Même si la ville est perçue différemment selon le lieu d’où l’on vient. Les Bretons lui trouvent les attraits d’une grande ville (c’est la plus grande de Bretagne) et la voient comme la cité où «émigrer» pour vivre sans se cacher. À l’inverse, ceux qui viennent de plus loin la voient comme une petite ville provinciale où il fait bon passer des vacances…

C’est sans doute cette position de ville moyenne à l’échelle nationale qui fait qu’on y trouve à la fois de nombreux lieux de rencontre et une vie nocturne plutôt bien rythmée, mais aussi une forme de convivialité. Rennes n’est plus timide. Elle ne demande qu’à se dévoiler…

Photo d'illustration de l'article : Vue sur la Vilaine © Livia Saavedra

Copyright © 2010 Têtu.com. Tous droits réservés. La reproduction ou la distribution de ces écrans sans l’accord express de CPPD et PINKLAB est rigoureusement interdite.

Gardons le contact

Instagram Facebook Twitter

Où que vous alliez, n'oubliez pas de nous retrouver sur Instagram, Facebook and Twitter et partagez vos photos de voyage en utilisant le hashtag #ExperienceYourPride. Nous partagerons les meilleures photos avec notre communauté mondiale de voyageurs LGBT! Partagez votre expérience d’hôte ou vos bons plans à propos de votre ville, et tournez une vidéo pour mettre en avant votre logement. Intéressé ? Envoyez nous un email à stories@misterbandb.com et nous vous recontacterons.

Publicité
Publicité