Juil
12
2013

Délices et douceurs de Malte
12 Juil 2013
par Thierry Beaurepère / TÊTU

Délices et douceurs de Malte

C’est le même rituel chaque heure, devant le palais des Grands Maîtres de La Valette. La relève de la garde n’est pas vraiment spectaculaire, mais elle vaut une petite halte. Histoire d’observer d’un œil coquin les deux soldats à la mâchoire virile qui surveillent l’entrée, sexy en diable dans leur uniforme à bandes rouges, la casquette vissée sur le crâne et l’épée érotiquement exhibée… Dans le public clairsemé, il y a toujours un couple de garçons qui s’amuse du spectacle. Surprise ! L’un des deux soldats semble les suivre du regard. Et si ce soir, on le retrouvait au Chandelier, le club gay du moment ?

Certes, Malte n’est pas à proprement parler gay-friendly. Il faut dire que dans le plus petit pays de l’Union européenne le poids du catholicisme est considérable (365 églises pour 400 000 habitants !) et le divorce toujours interdit. « Mais l’archipel s’est ouvert ces dernières années, et on peut y vivre son homosexualité sans souci. Nous avons aussi notre gay pride ! », se félicite Frank Micaleff, directeur du Chandelier et organisateur de soirées qui rassemblent des centaines de clubbeurs chaque mois.

Malte Tintazul myGayTrip.com
La Valette vue depuis la mer © Tintazul

Vieilles pierres et nuits d’ivresse
Et si Malte s’imposait doucement comme une alternative aux îles stars de la Méditerranée ? Entré dans l’imaginaire grâce à ses célèbres chevaliers, l’archipel est à portée d’avion, pas cher, planté stratégiquement entre la Sicile et la Tunisie. Prenez une grosse pincée d’Orient, sensible dans la langue aux sonorités arabes, ajoutez un doigt de culture latine, saupoudrez le tout d’une pointe d’héritage britannique (ici, on roule à gauche !), et voilà La Valette, prête à être dégustée.

C’est depuis la mer que la capitale est la plus spectaculaire : des kilomètres de fortifications, un enchevêtrement de palais et églises. Chassés de Jérusalem puis de Rhodes, les chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean, bâtisseurs de génie, ont laissé leurs empreintes partout. Dans de riches bâtiments baroques, dans le palais des Grands Maîtres (aujourd’hui, bureau du président), dans la cathédrale Saint-Jean… De quoi satisfaire les amateurs de vieilles pierres, sans tomber dans l’excès. Car la balade dans La Valette, qui s’étire sur seulement 1,5 km, ne prend qu’une poignée d’heures…

On déambule avec d’autant plus de plaisir dans les rues, à la découverte des gallarijas, ces maisons décorées de balcons à l’ottomane, si typiques de Malte. Les femmes y observaient les hommes sans être vues… Aujourd’hui, plus besoin de se cacher pour « mater » depuis les terrasses de Republic Square, sous les yeux de la statue de la reine Victoria.

Malte Samoano myGayTrip.com

Lorsque le thermomètre s’emballe, les fraîches ruelles qui ondulent jusqu’à la mer sont un refuge contre la chaleur écrasante. Contre la foule des touristes également, qui s’engouffrent dans les magasins de Republic Street, comme des mouches attirées par le miel. À moins que ce ne soit à cause de la couleur de cette pierre ocre qui sublime les constructions au coucher de soleil.

La Valette s’endort alors tranquillement… Il est temps de rejoindre le Waterfront, des entrepôts réhabilités en restaurants. Ou mieux, la station de Saint Julian’s, à quelques minutes de route. Sa baie, construite parfois à l’excès, est jalonnée de bars et de pubs, délicieuse mise en bouche avant de goûter aux saveurs des nuits maltaises dans le quartier de Paceville. Une jeunesse décomplexée envahit ses rues et ses nombreux clubs (dont deux clubs gays) jusqu’à plus soif, s’enivre joyeusement de Cisk (la bière locale). Et quand la chaleur devient insoutenable, filez jusqu’aux rochers de Pembroke Beach toute proche, facile à repérer avec sa tour de gué ! On y croise de jolis garçons en débardeur…

Dans les grottes de Gnejna Bay…
Le centre de Malte n’est qu’une succession de collines rocailleuses sur lesquelles ont poussé des villages tranquilles, jusqu’à la cité médiévale de Mdina, première capitale de l’île. Blottie derrière ses hauts remparts, elle est restée authentique. Et l’on découvre avec bonheur les trésors disséminés dans le dédale de ses ruelles tortueuses, comme dans une médina… Au silence des palais et des églises, les chevaliers ajoutèrent le faste des constructions baroques.

Malte gay pride myGayTrip.com
Gay pride de Malte  ©
Denise Scicluna

Il ne manque qu’un port typique pour parfaire le tableau. Le voilà justement, à Marsaxlokk, au sud de l’île. Les gargotes y servent du lampuka (sorte de thon blanc) ou du calamar, tandis que des dizaines de luzzu dodelinent sur la mer. Ces petits bateaux de pêche colorés transportent parfois les touristes à Delimara Point, répertorié comme l’un des plus beaux sites de plongée de Méditerranée. Vers les dizaines de criques rocheuses aussi…

Et les plages ? Elles sont peu nombreuses. Il faut filer au nord, à une demi-heure de La Valette, pour étendre sa serviette sur le sable. Ghadira et Golden Bay attirent les familles. Ghajn Tuffieha, accessible par un sentier escarpé, est plus tranquille. De là, une barque vous conduira en cinq minutes jusqu’à la modeste plage gay de Gnejna Bay. On y bronze sur des rochers plats, avant d’aller s’amuser dans ses grottes...

Changement de décor – et d’île – avec le Lagon bleu. Situé au large de la minuscule Comino (à quinze minutes de bateau de Malte), ce site est devenu un des terrains de jeu préférés des plaisanciers. Chaque été, des voiliers y déversent les touristes par centaines, qui plongent avec délice dans ses eaux cristallines. De là, autant pousser jusqu’à Gozo, deuxième île de l’archipel par sa taille.

Blue Lagoon Malte myGayTrip.com
Le Blue Lagoon, au large de Comino © Erik1980

Selon la légende, c’est ici que Calypso séduisit Ulysse. Pas de nymphe en vue aujourd’hui, des motards, tout de cuir vêtus, qui embarquent sur le ferry reliant Cirkewwa, au nord de Malte, à Gozo. La traversée d’une demi-heure en serait presque trop courte ! Qu’importe, on les retrouvera sur les routes de l’île, propices à toutes les randonnées : à moto ou en quad, à vélo ou même à pied. Car Gozo est toute petite : 14 km de long. Il suffit de grimper sur la citadelle de sa capitale, Victoria, pour observer ses collines plantées de vignes, d’oliviers et d’orangers qui ondulent jusqu’à la mer, ses villages assoupis, dominés par des églises disproportionnées rivalisant avec celles de Rome, comme à Xewkija !

Azure Window Malte myGayTrip.com
Azure Windowe, sur l'île de Gozo ©
Myriam Thyes

La côte est spectaculaire : falaises de calcaire, gigantesque arche de pierre – la fameuse Azure Window – qui enjambe les flots à l’ouest de l’île. Bref, Gozo est parfaite pour un break d’un jour ou deux. Idéale aussi pour faire le plein de spécialités locales, verre soufflé ou dentelle, auxquelles vous trouverez bien une utilité lors de la prochaine gay pride !

Retrouvez les adresses gay et gay-friendly de Malte en consultant le guide gay de Malte

Gardons le contact

Instagram Facebook Twitter

O√Ļ que vous alliez, n'oubliez pas de nous retrouver sur Instagram, Facebook and Twitter et partagez vos photos de voyage en utilisant le hashtag #ExperienceYourPride. Nous partagerons les meilleures photos avec notre communaut√© mondiale de voyageurs LGBT! Partagez votre exp√©rience d‚Äôh√īte ou vos bons plans √† propos de votre ville, et tournez une vid√©o pour mettre en avant votre logement. Int√©ress√© ? Envoyez nous un email √† stories@misterbandb.com et nous vous recontacterons.

Publicité
Publicité